Renault dévoile sa Twingo 3 restylée

Publié le par

Apparue en 2014, la minicitadine du losange passe par la case restylage. Plus qu’une simple opération de cosmétique, les changements apportés ont pour but de replacer le modèle au sein de la gamme en termes de design et de lui offrir des mécaniques plus modernes.

La Renault Twingo III restylée est la première nouveauté Renault de l'année 2019.
La Renault Twingo III restylée est la première nouveauté Renault de l'année 2019.

Voici la première nouveauté Renault de l’année 2019. À quelques mois de la présentation de la cinquième génération de Clio, l’ex-Régie redonne du peps à sa Twingo. Avec 46 554 exemplaires mis en circulation en France en 2018 (dont 6 030 en flottes), contre 39 384 unités (dont 4 772 en flottes) en 2017, la Twingo III n’est pas en perte de vitesse dans le segment des minicitadines. Mais alors pourquoi donc revoir un modèle qui fonctionne ? Tout simplement car cette catégorie regorge de modèles concurrents, dont l’iconique Fiat 500 (25 506 ventes en 2018) qui sera bientôt renouvelée.

«  Le design de la Twingo III est très apprécié. Aussi nous sommes-nous concentrés sur l’amélioration de la qualité perçue et sur la modernisation de certains aspects » explique Mario Polla, chef de projet design chez Renault. Concrètement, cela se traduit par «  un bouclier aux formes plus sculptées, une calandre au motif horizontal et de nouveaux phares intégrant la signature lumineuse C-Shape. Le centre de gravité a été abaissé pour donner l’impression d’une voiture plus large », détaille-t-il.

JPEG - 734.1 ko

Ainsi, la Twingo III dit adieu à ses petits feux de jour ronds sur la face avant (et issus du concept Twin’Z). Ils sont remplacés par un bandeau à LED intégré aux optiques. À l’arrière, le dessin intérieur des feux est simplifié au profit de l’intégration d’un élément lumineux en forme de C. Enfin, l’ouverture de coffre a été revue.

L’intérieur légèrement réagencé

En sus des modifications esthétiques déjà évoquées, de nouveaux motifs d’enjoliveurs de roue et de jantes apparaissent, ainsi que deux nouveaux coloris baptisés jaune Mango et blanc Quartz. Outre ces changements portant sur le style extérieur, l’habitacle de la Twingo évolue aussi.

Renault indique que la planche de bord a été revue. Si globalement le dessin ne change guère, de petits détails marquent la différence. Parmi les plus visibles, citons la boîte à gants désormais fermée par un couvercle de série, ou encore le bas de la console centrale accueillant un nouveau rangement, deux ports USB, une prise jack, ainsi que les commandes du régulateur de vitesse et du système Stop & Start.

Au chapitre infotainment, la Twingo III phase 2 offre soit le système multimédia EasyLink avec écran 7 pouces soit la possibilité de télécharger l’application Renault R&GO, transformant n’importe quel smartphone en système multimédia affichant la navigation, via le service Waze, ou encore les informations remontées du véhicule (consommation, compte-tours…).

Nouvelle offre de moteurs

Sous le capot, Renault propose désormais trois blocs essence. Il s’agit du 1.0 l SCe décliné en 65 et 75 chevaux, ainsi que du 0.9 l TCe affichant 95 chevaux. Cette dernière motorisation pouvant être couplée à la boîte à double embrayage EDC à six rapports.

« Le nouveau moteur SCe 75 est plus silencieux, plus souple. [...] Quant au moteur TCe 95, il gagne cinq chevaux et prend toute sa dimension avec la boîte EDC a double embrayage. Le passage des rapports est très fluide, ce qui participe à un excellent agrément » affirme Vincent Terrail, directeur de gamme produit mécanique.

Enfin, la gamme se structure autour de trois finitions, qui seront rapidement complétées par des séries spéciales. Toutefois Renault ne communique pour l’instant ni leur nom, ni la liste des équipements, ni les prix de cette nouvelle Twingo.

Mots clefs associés à cet article : Renault, Micro-citadine

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter