Renault : démarrage de son service d’autopartage Zity à Paris

Publié le par

Annoncé au mois de mars, le déploiement opérationnel de l’offre d’autopartage du groupe Renault, Zity, à Paris, avait dû être suspendu en raison du Covid-19. Avec le déconfinement, il sera effectif pour les particuliers à partir du 20 mai, avec une flotte de 500 Renault Zoe 100% électriques.

Dès le mercredi 20 mai, quelque 500 Renault Zoe seront disponibles à la location, 24h/24 et 7j/7. © Jean-Brice LEMAL/Planimonteur
Dès le mercredi 20 mai, quelque 500 Renault Zoe seront disponibles à la location, 24h/24 et 7j/7. © Jean-Brice LEMAL/Planimonteur

La crise sanitaire a forcé de nombreux urbains à repenser leur mobilité. Dès demain, les Parisiens se verront donc proposés les services d’une nouvelle offre de véhicules en libre-service développée par le groupe Renault. Dès le mercredi 20 mai, quelque 500 Renault Zoe seront disponibles à la location, 24h/24 et 7j/7, pour les habitants de Paris intra-muros et Clichy. Un parc en autopartage attendu depuis plusieurs mois déjà…

Une formule flexible

Fin février, la marque au Losange avait en effet indiqué qu’elle comptait étendre son offre d’autopartage Zity, établie depuis 2017 à Madrid, aux usagers de la capitale. Le constructeur n’avait alors pas donné de date de lancement mais envisageait une mise en service rapide. Malheureusement, les conséquences du Covid-19 ont amené le groupe Renault à reporter ses ambitions… jusqu’à ce 20 mai. « Dans le contexte de crise sanitaire actuelle et de défis environnementaux majeurs, nous sommes d’autant plus convaincus de l’intérêt de proposer aux Parisiens une solution de mobilité complémentaire » justifie, Gilles Normand, directeur division véhicules électriques et services de mobilités du groupe Renault.

La flotte Zity, composée de 500 Renault Zoe électriques, se veut facile à réserver via une application mobile téléchargeable gratuitement. Niveau tarification, les forfaits s’avèrent, eux, assez souples et ajustables aux besoins des utilisateurs de Zity. Après une inscription gratuite, sans obligation d’abonnement ni durée forfaitaire minimale ou maximale, ils peuvent bénéficier d’un tarif de lancement de 0,29€/ minute ou de forfaits à prix fixes allant de 35 € pour 24h, 55 € pour 48h ou 65 € pour 72h. Des « packs économies » (valable jusqu’au 31 décembre 2020 et utilisable en plusieurs fois) sont également applicables. Dans le détail, ils donnent accès à :

  • Un Pack Malin de 30€ permettant de bénéficier de 35€ de crédit sur l’application
  • Un Pack Malin de 50€ soit 60€ de crédit
  • Un Pack Malin de 80€ soit 100€ de crédit

Ces crédits achetés sont d’ailleurs valables à Madrid où le service est également réactivé à compter du 20 mai, et à termes dans d’autres villes où l’offre Zity pourrait s’implanter. Néanmoins, avec les restrictions de déplacements et de sortie du territoire, pas sûr que ces crédits puissent être utilisés hors de l’hexagone pendant les vacances de cet été.

© Jean-Brice LEMAL/Planimonteur

À noter que Zity propose également une tarification «  stand-by  » permettant de conserver le véhicule à un coût préférentiel de 0,13€/minute, le temps d’un stationnement de courte durée. Quant aux soignants de l’AP-HP et aux bénévoles de la Croix-Rouge à Paris, qui avaient pu éprouver gratuitement le système Zity pendant le confinement, ils auront le droit à une nouvelle offre promotionnelle de -25% sur le prêt de véhicules, accessible sur la plateforme Hoptisoins de l’AP-HP.

Sécurité sanitaire garantie

Si les équipes Zity sont mobilisées pour s’occuper de la recharge des véhicules en libre-service lorsque la batterie de ceux-ci diminue, elles auront également des opérations de maintenance supplémentaires à effectuer. Afin d’assurer un fonctionnement sans risque de son service, le groupe Renault affirme en effet se conformer au protocole sanitaire national défini par le ministère des transports. Par conséquent, que ce soit à la prise ou à la dépose des véhicules, le personnel Zity sera ainsi « équipées de masques de protection » et respectera les gestes barrières, fait savoir le constructeur.

De même, « elles procèdent systématiquement pour chaque véhicule, au nettoyage désinfectant (solutions antivirales et antimicrobiennes) des parties en contact avec les mains des usagers », précise la marque au Losange. Qui recommande bien évidemment aux utilisateurs de Zity le port d’un masque et un lavage de mains avant et après chaque trajet.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Autopartage, Groupe Renault, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER