Renault commercialise le Kangoo Van à partir de 20 700 euros

Publié le par

La troisième génération du Renault Kangoo ouvrira ses carnets de commande le 1er avril prochain. Deux finitions et quatre motorisations sont au programme pour des tarifs s’échelonnant entre 20 700 et 23 100 euros hors taxes.

Au lancement, le Kangoo Van sera uniquement disponible en thermique. © Renault
Au lancement, le Kangoo Van sera uniquement disponible en thermique. © Renault

Le lancement du nouveau Renault Kangoo fait partie de ceux les plus attendus de 2021. Venant remplacer l’actuelle génération – sur les routes depuis 2007 et produit à près de 2,5 millions d’exemplaires – le nouveau venu repose sur la plateforme CMF-C de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Soit celle des véhicules compacts du Losange (Mégane, Scénic et Kadjar), mais aussi des modèles familiaux tels la Talisman, l’Espace ou encore le Koleos.

Comme nous l’indiquions mi-novembre lors de la présentation du modèle, cette troisième génération du Renault Kangoo revoit totalement son design qui se veut plus... musclé. « La face avant a été complètement redessinée et verticalisée avec une ligne chromée entre la calandre et le bouclier avant. Doté de flancs sculptés et d’épaulements marqués, le nouveau Kangoo Van monte en gamme »,confiaient alors les designers Renault en charge du véhicule.

Prestations en hausse

Assez logiquement, les cotes de la fourgonnette – désormais appelée Kangoo Van, tandis que la version VP conserve le patronyme Kangoo – évoluent à la hausse. La version « Standard » mesure 4,48 mètres de long, 1,9 mètre de large (rétroviseurs rabattus) et 1,86 mètre de haut. La version « Maxi » s’étire, elle, sur 4,91 mètres de long. La première offre 3,3 m3 de chargement, tandis que la seconde avance 4,9 m3, selon le constructeur. À noter que la version « Compact », proposée sur l’actuelle génération et dénuée de portes arrières coulissantes, disparaît du catalogue.

Toujours produit dans le Nord, à Maubeuge, le nouveau Kangoo Van pourra être commandé sans porte latérale coulissante, avec deux portes latérales coulissantes, avec une porte latérale coulissante (à gauche) et la seconde dotée du système Renault Easy Side Access. Sous cette appellation marketing se cache la grande nouveauté de ce véhicule : la suppression du montant central (partie sur laquelle se referment habituellement les portières et délimitant la cabine de la zone de chargement). « En supprimant ce montant central, le Kangoo Van propose l’accès latéral droit le plus large du marché avec 1,44 mètre d’ouverture, soit deux fois plus que dans sa version précédente », souligne le constructeur dans un communiqué. Une astuce qui permet ainsi aux professionnels d’accéder plus facilement au compartiment arrière et à charger les objets transportés.

Intérieur connecté et Adas à foison

En matière de technologie, connectivité et d’aides à la conduite, le Kangoo Van se met à la page. « L’intérieur se modernise avec une planche de bord horizontale et un nouveau volant intégrant les principales commandes », confirme le Losange. La planche de bord accueille ainsi un écran multimédia de 8 pouces ou encore une climatisation automatique et bi-zone (selon les versions). En matière de connectivité, trois systèmes sont proposés : Radio Connect R&Go et Renault Easy Link avec ou sans la navigation connectée. Selon les versions jusqu’à trois prises USB et trois prises 12 V sont disponibles dans la cabine ainsi qu’un chargeur de smartphone par induction.

Côté sécurité, le véhicule peut recevoir le système de surveillance de vision arrière permanente. C’est-à-dire un rétroviseur numérique affichant ce qui se passe à l’arrière du véhicule grâce à une caméra implantée au-dessus des portes battantes. Régulateur de vitesse adaptatif, aide au parking avant, arrière et latérale, parking mains libres, alerte de franchissement de ligne, freinage actif d’urgence avec détection des cycles et piétons sont également proposés.

Quelles motorisations ?

Sous le capot, le Kangoo Van propose, à son lancement, uniquement des moteurs thermiques. En essence, l’offre est constituée des 1.3 l TCe de 100 et 130 chevaux tandis qu’en gazole, elle est composée des 1.5 l Blue dCi en 75 et 95 chevaux (puis 115 chevaux ultérieurement). Les motorisations les plus puissantes peuvent recevoir la boîte automatique à double embrayage EDC7.

Fin 2021, le Kangoo Van sera commercialisé en version E-Tech 100 % électrique. Ce remplaçant du Kangoo Z.E. sera alors doté d’un bloc électrique de 75 kW (245 Nm de couple) et d’une batterie de 44,5 kWh permettant de parcourir 265 kilomètres selon Renault. Bien vu, le chargeur embarqué permettra la recharge sur bornes de recharge rapide. Le constructeur annonce ainsi les temps de charge suivants : de 0 à 100 % en 26 heures sur une prise domestique, 19 heures sur une prise renforcée, 7 heures en monophasé avec une Wallbox 7,4 kW, 4 h 30 avec une borne triphasée 11 kW, mais aussi de 0 à 80 % en 2 heures sur une borne publique (22 kW) ou 42 minutes sur une borne rapide 75 kW.

Renault Kangoo Van : la gamme, les prix
FinitionMotorisationTarif
Grand Confort1.3 l TCe 100 ch20 700 € HT
1.3 l TCe 130 ch21 800 € HT
1.5 l Blue dCi 75 ch21 100 € HT
1.5 l Blue dCi 95 ch22 100 € HT
Extra1.3 l TCe 130 ch22 800 € HT
1.5 l Blue dCi 95 ch23 100 € HT

Mots clefs associés à cet article : Renault, Fourgonnette, Véhicule utilitaire léger (VUL), Essence, Diesel, Véhicule thermique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter