Qui pollue le plus ?

Publié le par

L’Automobile & L’Entreprise le défend depuis longtemps, comme le prouvent ses rubriques régulières dans le magazine, son Trophée du Gestionnaire de Parc Citoyen et celui plus récent du Véhicule Éco-Sécurité de l’Année. En plus des rejets de CO2 (pas un polluant), il faut prendre en compte tous les polluants : NOx, particules, SO2… À ce propos, notre confrère L’argus, reprenant une étude indépendante de l’organisme de recherche néerlandais CE Delf, révèle les conclusions suivantes :
Si l’on considère les véhicules en fonction de leur usage réel en tenant compte, comme il se doit, de l’ensemble des polluants, l’automobile n’est pas si mal placée que cela… Ce qui n’exonère aucunement les constructeurs de leurs obligations en matière de réduction de CO2 ET de polluants. Cela devrait d’ailleurs se concrétiser par la fourniture obligatoire des données relatives à l’ensemble des émanations et rejets, comme cela se pratique dans d’autres pays.
Quoi qu’il en soit, en g/passager/km, nos automobiles rejettent aujourd’hui plus de CO2 qu’un autocar ou un TGV, mais moins qu’un avion ou une moto. En revanche, si nos véhicules Diesel (beurk !) ne sont pas très bien placés en termes d’émissions de NOx et de particules (tous n’ont pas de filtre), les motorisations essence (moins coûteuses à tout point de vue) sont plus propres avec un CO2 légèrement plus élevé que le Diesel mais surtout avec une absence de particules. De plus, leurs taux de NOx et SO2 sont les plus bas de tous les transports. Qu’on se le dise !

Mots clefs associés à cet article : Essence, Diesel, CO2, Particules

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER