Questions-réponses sur le GPL

Publié le par

Questions-réponses sur le GPL

Au Sénat, à l’occasion des questions parlementaires, quatre questions ont tourné autour de la suppression du bonus écologique pour les véhicules roulant au GPLc (gaz de pétrole liquéfié carburant). Chacune d’elles a permis de mettre en avant l’arrêt de l’évolution du parc, pourtant minime (moins de 0,5 %), des véhicules roulant au GPL et surtout la mise en difficulté immédiate de près de 300 entreprises françaises… Autre remarque (Me Esther Sittler, Bas-Rhin) apportant la précision suivante : le GPL permet de réduire les émissions de CO2 de 12 % et les NOx de 68 %. Ainsi, à chacune des quatre questions posées, le gouvernement par l’intermédiaire du ministère de l’Écologie a apporté une réponse identique, à savoir que l’ensemble des véhicules à motorisation alternative (hybride, GPL et GNV) a vu son barème spécifique être supprimé à fin 2010 pour tomber dans le lot commun des seuils du bonus-malus. Pourquoi un tel arrêt du dispositif spécifique ? Selon le ministère, parce qu’il coûtait trop cher et que, au vu des améliorations des motorisations essence et Diesel, l’avantage écologique du GPL par rapport à l’essence et au gazole est moins significatif. Aucun retour en arrière ou aménagement n’est ainsi prévu.

Mots clefs associés à cet article : GPL

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2017

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2017, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2017
COMMANDER