Quand les boîtiers téléphoniques se transforment en bornes de recharge pour véhicules électriques

Publié le par

En Allemagne, l’opérateur de télécommunications Deutsche Telekom installe des bornes de recharge sur ses infrastructures de distribution internet et téléphoniques. Résultat : la réutilisation des câbles électriques existants permet de réduire les coûts de raccordement.

Deutsche Telekom vient de commencer à transformer trois de ses infrastructures de télécommunication à Darmstadt et à Bonn.
Deutsche Telekom vient de commencer à transformer trois de ses infrastructures de télécommunication à Darmstadt et à Bonn.

Avec la volonté de devenir un opérateur national d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques, la plus grande société allemande et européenne de télécommunications développe ses premiers points de charge. Comment ? En utilisant ses boîtiers téléphoniques. Au total, « environ 12 000 des 380 000 boîtes de distribution existantes [seraient] transformées » à terme. Au-delà de l’économie réalisée sur les coûts de raccordement, l’électricité supplémentaire nécessaire à l’alimentation proviendra d’énergies renouvelables.

Les « boîtes grises » situées au bord de la route recevront des alimentations électriques séparées et des points de mesure numériques. Cette utilisation durable des infrastructures existantes contribuera à éviter la création de structures supplémentaires dans le paysage urbain. En rattachant de nouveaux câbles électriques capables de fournir 11 kW de puissance supplémentaire, les véhicules électriques récupèrent jusqu’à 75 kilomètres d’autonomie en une heure. À Bonn, devant le siège social de l’entreprise, une borne de recharge rapide a aussi été intégrée à une boîte de distribution existante, permettant alors une charge d’environ 100 kilomètres en dix minutes.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Borne de recharge

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter