Public LLD veut faire basculer les flottes publiques vers l’électrique

Publié le par

La filiale d’Arval spécialisée dans la location longue durée pour les acteurs publics veut pousser ses clients à verdir leur flotte en passant par la LLD.

Stéphane Spitz, directeur général adjoint de Public LLD.
Stéphane Spitz, directeur général adjoint de Public LLD.

« La transition énergétique dans les flottes publiques n’a pas encore eu lieu. » Le constat est clair pour Stéphane Spitz, directeur général adjoint de Public LLD. La filiale d’Arval spécialisée dans la location longue durée de véhicules d’entreprise pour les acteurs publics envisage un mix énergétique 2018 composé à 48 % de diesel et seulement à 6-10 % d’électrique. Un mix déséquilibré qui a poussé Public LLD à lancer solution pour aider les flottes publiques à se tourner vers l’électrique et la mobilité partagée.

Les parcs publics se distinguent par leur mode de gestion, qui est majoritairement l’achat (à hauteur de 90 % pour les collectivités et de 76 % pour l’État). La LLD, quant à elle, ne compte que pour 8 % et 23 %. Autre caractéristique des parcs publics, plus répandue cette fois, le diesel reste majoritaire dans le mix énergétique. Le carburant représente 68 % des mises à la route ces douze derniers mois, contre seulement 12 % pour l’électrique. « Toutes les conditions sont pourtant réunies pour une franche augmentation des véhicules électriques dans les parcs publics, regrette le directeur général adjoint de Public LLD. Le faible kilométrage et l’usage urbain des véhicules sont adaptés à cette motorisation. »

Offre clés en main pour les véhicules électriques

Fort de cette conviction, Public LLD lance une solution baptisée « Transition énergétique & Modernisation ». Cette dernière propose aux parcs publics de mettre en place une transition énergétique sans surcoût grâce au passage à la location, à la mise en place de véhicules électriques avec une offre clés en main incluant les bornes, à la mise en place de solutions de mobilité partagée et au soutien de la télématique. Et les résultats seraient importants selon la filiale du loueur, qui avance une baisse de 20 % du budget de fonctionnement en adoptant la LLD, un rééquilibrage énergétique avec l’introduction de véhicules électriques et la diminution du parc de 15 à 25 % grâce à la mobilité partagée. (cf. tableau). Selon Stéphane Spitz, toutes ces évolutions peuvent faire passer un parc principalement équipé de pastilles Crit’Air 3 ou 4 à des pastilles 0 ou 1.

Créé en 1999, Public LLD compte aujourd’hui plus de 21 000 véhicules loués. « Nous espérons une croissance du parc de 10 % par an. C’est un marché très dynamique » confie Stéphane Spitz, qui ajoute : « Nous travaillons en ce moment sur quatre très gros dossiers avec l’État concernant plus de 50 000 véhicules. » Le parc total des véhicules dans les flottes publiques atteint 450 000 véhicules aujourd’hui, dont plus de la moitié (250 000 véhicules) rien que pour l’État et les collectivités territoriales.

Mots clefs associés à cet article : Arval, Public LLD

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER