Profond restylage pour l’Opel Crossland X

Publié le par

Le SUV urbain de la marque à l’éclair se refait une beauté avant l’arrivée de son grand frère, le Mokka. Il gagne la nouvelle calandre maison Vizor, mais abandonne le X de son patronyme.

Le Crossland reste le modèle d'accès à la gamme des SUV Opel. (© Opel)
Le Crossland reste le modèle d'accès à la gamme des SUV Opel. (© Opel)

Crise de la Covid-19 ou non, Opel suit son très dynamique calendrier de lancements de produits. Après le (léger) restylage des berlines Astra et Insignia, l’électrification de l’utilitaire Vivaro et de sa déclinaison van Zafira, la commercialisation des nouveaux Mokka et Mokka-e, le constructeur vient de présenter la « phase 2 » de son SUV citadin Crossland X.

Désormais simplement dénommé « Crossland », le véhicule – produit dans l’usine PSA de Saragosse, en Espagne, avec le Citroën C3 Aircross auquel il emprunte sa plate-forme - arbore une face avant entièrement renouvelée et une poupe revue.

Le SUV s’offre ainsi la calandre « Opel Vizor », apparue sur le Mokka. Concrètement, cela se traduit par la présence d’un large bandeau noir laqué reliant et englobant les optiques avant. À l’arrière, «  de nouveaux blocs optiques de teinte foncée [...] et le traitement du hayon en noir brillant donnent au nouveau Crossland plus de largeur et de solidité », développe Opel dans un communiqué. De nouveaux sabots de protection avant et arrière, des antibrouillards à Led, des moulures de porte chromées et de nouvelles jantes alliage sont également de la partie.

Nouveaux réglages de châssis et équipement enrichi

Pour la seconde moitié de carrière du Crossland, plusieurs réglages de châssis ont été revus. « Les ingénieurs d’Opel à Rüsselsheim ont développé de nouveaux ressorts et amortisseurs pour la suspension avant à jambes de force McPherson et l’essieu arrière à poutre de torsion », précise le constructeur. Des modifications combinées avec « le nouvel arbre intermédiaire de la colonne de direction, qui améliore la précision de la direction et la sensation de centrage ».

En outre, le SUV peut désormais recevoir le système Intelligrip, un antipatinage intelligent offrant la possibilité de déconnecter le système ESP, mais aussi plusieurs modes de réglage (normal, neige, sable et boue) dans le but de conférer toujours la meilleure adhérence au véhicule.

De nouvelles aides à la conduite sont également introduites avec ce restylage comme l’affichage tête haute, l’alerte anticollision avec freinage automatique d’urgence et détection des piétons, la détection de vigilance, l’alerte d’angle mort ou encore une caméra de recul panoramique.

La palette de motorisations demeure, elle, inchangée. Trois essence et deux diesels sont proposés. À noter l’introduction d’une finition GS Line, au traitement stylistique spécifique (peinture biton rouge et noir, jantes de 17 pouces, sièges ergonomiques, phares avant et arrière à Led, barres de toit).

Opel ne communique pas encore les tarifs de sa nouveauté, mais annonce une ouverture prochaine des commandes pour des livraisons attendues début 2021.

Opel Crossland : les motorisations
MotorisationConsommation*Émissions de CO2*
1.2 l 83 ch (BVM5)4,7 l/100 km107 g/km
1.2 l Turbo 110 ch (BVM6)4,8 l/100 km109 g/km
1.2 l Turbo 130 ch (BVM6/BVA6)4,8 l - 5 l/100 km109 - 113 g/km
1.5 l D 110 ch (BVM5)3,6 l/100 km94 g/km
1.5 l D 120 ch (BVA6)3,7 l/100 km103 g/km

* NEDC

Mots clefs associés à cet article : Opel, SUV, SUV citadin A0

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER