Pour les jeunes conducteurs, rouler est synonyme de plaisir

Publié le par

Selon une étude de l’institut CSA pour le leader du contrôle technique Dekra, 68 % des 18-29 ans aiment prendre le volant. Et à l’heure où l’automobile est décriée, 58 % des jeunes interrogés n’envisagent pas de se déplacer autrement.

68 % des jeunes conducteurs affirment que prendre la route est pour eux un plaisir, sans distinction de sexe.
68 % des jeunes conducteurs affirment que prendre la route est pour eux un plaisir, sans distinction de sexe.

C’est un sondage qui bouscule les idées reçues. Commandé par les enseignes Dekra, Norisko et Autocontrol, réalisé par l’institut CSA auprès d’un panel de 603 conducteurs âgés de 18 à 29 ans, ce rapport souligne l’importance tenue par la voiture auprès des plus jeunes. Ainsi, 64 % d’entre eux ont acheté leur véhicule, et 58 % optent pour ce mode de transport avant tous les autres.

Pour cause : la grande majorité des pilotes en herbe apprécie de conduire. Et 68 % affirment même que prendre la route est pour eux un plaisir, sans distinction de sexe. Dans le détail, 61 % des garçons et 53 % des filles sont donc ravis de s’installer aux commandes d’une auto. Des résultats étonnants quand on sait que la jeune génération a grandi dans un contexte où la voiture pâtit d’une réputation de plus en plus défavorable due à son impact environnemental.

Des jeunes responsables mais mal (in)formés

Autre poncif déconstruit par l’étude du CSA/Dekra : le fait que les jeunes conducteurs ne prennent pas soin de leur véhicule. En effet, 96 % considèrent qu’un véhicule bien entretenu est un véhicule plus sûr et qui se revend mieux, et 83 % estiment à raison qu’un véhicule bien entretenu pollue moins. « Il y a une vraie prise de conscience des enjeux de sécurité et notamment de l’importance de l’entretien des véhicules, ce qui est plutôt nouveau » analyse Karine Bonnet, directrice générale adjointe marketing et ventes de Dekra.

Pour autant, seul un jeune conducteur sur deux admet s’y connaître en matière d’entretien auto. Nombre d’entre eux ressentent ainsi le besoin d’être accompagnés par une personne compétente lorsque vient le moment de faire réviser leur voiture. Un travail de prévention semble donc à mener dans ce domaine.

Mots clefs associés à cet article : Contrôle technique, Enquêtes, Sécurité, Dekra

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter