Pony.ai fait rouler des taxis autonomes sur routes ouvertes

Publié le par

Comptant Toyota parmi ses investisseurs, Pony.ai annonce tester quotidiennement des véhicules autonomes, sans conducteur, sur des voies publiques de Fremont et Milpitas, en Californie. Elle avait déjà initié des tests grandeur nature à Guangzhou, en Chine.

Pony.ai fait rouler des taxis autonomes sur routes ouvertes

Pony.ai a donc réalisé une belle avancée en obtenant le droit de tester des véhicules autonomes, sans aucun conducteur « doublure » à bord, sur des routes ouvertes en Californie, après avoir déjà commencé ces tests en conditions réelles en Chine, à Guangzhou.

Une flotte de six véhicules sans conducteur évolue dans un périmètre de 100 kilomètres carrés. « Les innombrables itérations de la technologie furtive et les nombreuses évaluations de préparation des véhicules sans conducteur, exécutées par une équipe de premier ordre ont permis d’atteindre cette étape importante », souligne un porte-parole du groupe en ajoutant que le service de robots taxis autonomes devrait reprendre cet été à Irvine, avec un chauffeur « doublure », avant un lancement du même service sans aucun chauffeur prévu en 2022.

« À Guangzhou, une flotte de quatorze véhicules sans conducteur transporte jour et nuit du matériel médical, des fournitures de secours et du personnel médical de première ligne vers les communautés locales », rappelle James Peng, président et fondateur de Pony.ai. La Chine a franchi le pas de la conduite autonome en situation réelle, puisque AutoX intervient aussi à Shenzhen avec des taxis autonomes sans opérateur de sécurité à bord.

Rappelons que Pony.ai compte Toyota parmi ses investisseurs et qu’elle a noué des partenariats avec Toyota, Hyundai, GAC Group, FAW Group, par exemple.

Mots clefs associés à cet article : Hyundai, Toyota, Véhicules autonomes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter