Plan vélo : l’indemnité kilométrique vélo évolue

Publié le par

Instaurée par la loi de transition énergétique, l’indemnité kilométrique vélo va être remplacée par un forfait mobilité à compter du premier semestre 2019.

L'IKV se transforme en un forfait mobilité dont le montant passe de 200 à 400 euros.
L'IKV se transforme en un forfait mobilité dont le montant passe de 200 à 400 euros.

L’État remodèle l’indemnité kilométrique vélo. Ce dispositif, apparu en 2015, devient le forfait mobilité. Pour rappel, l’indemnité kilométrique vélo(IKV) permet la prise en charge totale ou partielle des frais de déplacement des salariés du privé utilisant leur vélo ou leur vélo à assistance électrique sur leur trajet domicile-travail. Fixé à 0,25 euro par kilomètre parcouru, le montant de l’IKV -exonéré de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu- ne peut excéder 200 euros par an.

S’appuyant sur les expérimentations mises en œuvre par la Coordination interministérielle pour le vélo et l’Ademe, le ministère de la Transition écologique affirme que l’IKV "a fait la preuve de son efficacité" puisque la part de salariés cyclistes "est passée de 25 à 70%" dans les entreprises l’ayant mis en œuvre.

Pourquoi changer ?

Si l’indemnité kilométrique vélo a su séduire les salariés, certaines entreprises ont émis des réserves quant à son mode de calcul jugé complexe (0,25 euro par kilomètre, multiplié par la distance aller-retour parcourue par le salarié ainsi que par le nombre de jours travaillés dans le mois). L’apparition du forfait mobilité a pour but de simplifier les démarches. Avec ce nouveau dispositif, les entreprises n’auront plus besoin de connaître le nombre de kilomètres parcourus ni la fréquence d’utilisation du vélo.

Les salariés du privé verront, eux, le montant de leur indemnité augmenter. Le solde du forfait mobilité ayant été plafonné à 400 euros par an (contre 200 euros dans le cas de l’IKV). Pour les fonctionnaires, le montant de ce forfait restera plafonné à 200 euros.

À noter également que dans le cadre du "Plan Vélo" présenté par le gouvernement, à compter du premier semestre 2019, le vélo fera son entrée comme véhicule au sein du barème kilométrique fiscal. Les salariés pourront donc prétendre au remboursement des déplacements professionnels effectués à vélo.

Mots clefs associés à cet article : Vélo, Mobilité durable, Entreprises, Gouvernement

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER