[Vidéo] Peugeot 508 SW : une envie de break

Publié le par

À l’instar de la berline, la nouvelle génération de break 508 gagne en dynamisme et se mue en un objet de désir qui s’apprécie en entreprise aussi.

Avec près de 60 % des exemplaires vendus aux flottes, la 508 SW est apprécié des entreprises. Une situation qui, selon Peugeot, devrait encore s’exacerber avec cette nouvelle mouture qui vise un mix de 80 % de ventes aux professionnels. Pourtant cette génération ne mise plus sur le côté utilitaire du break mais bien sur l’aspect émotionnel que peut avoir ce type de carrosserie.

JPEG - 208.6 ko
Avec sa ligne particulièrement réussie de break de chasse, le 508 SW ne trompe pas sur ses intentions : s’il conserve une habitabilité correcte et un volume de coffre non négligeable (530 à 1780 litres banquette arrière rabattue), cette génération s’affirme avant tout comme une formidable machine à rouler. Les qualités dynamiques de la 508 berline sont conservées et ne font pas de doute sur la capacité du châssis à encaisser beaucoup plus de puissance. Il faudra se contenter de 130 chevaux sur notre version d’essai mais cette motorisation a l’avantage de la sobriété (3,8 l/100 km en cycle mixte NEDC corrélé) et des émissions de CO2 faibles (100 g/km).

Moderne, original et qualitatif

JPEG - 283.7 ko
Mais pour concurrencer les premiums allemands, Passat Break en tête, la 508 SW se doit également d’être au niveau côté qualité de fabrication. C’est le cas avec un intérieur à la fois moderne, original et qualitatif. Les matériaux font un bond en avant, et la présentation façon touche de piano de la console centrale donne une vraie personnalité à la française. L’insonorisation est aussi clairement au niveau de celui de ses rivales.

Côté équipements, la 508 SW reprend les nouveautés introduites par la berline. La finition Active Business ne profite d’un écran tactile, qui ne fait que 8 pouces (contre 10 pour la version la plus grande), mais bénéficie du chargeur smartphone sans fil et du mirrorscreen. Les équipements de sécurité active sont pour la plupart là, mais pas les fonctions de conduite automatisée (régulateur actif et maintien dans la voie), qui requièrent une rallonge de 450 euros. C’est dommage, car à 37 100 euros la 508 SW n’est plus vraiment abordable.

Retrouvez notre essai complet dans le n° 242 de L’Automobile & L’Entreprise.

Mots clefs associés à cet article : Peugeot, Break, PSA Peugeot Citroën

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER