Payer son parking en électricité ? Pour Nissan, c’est possible !

Publié le par

Au Japon, les propriétaires de voitures électriques qui visiteront le nouveau pavillon Nissan pourront payer le stationnement de leur véhicule en réinjectant l’énergie de ce dernier dans les réseaux du lieu.

© Nissan
© Nissan

Malgré une santé économique vacillante, le constructeur nippon ne s’avoue pas vaincu et continue de multiplier les projets innovants. Dans le cadre de son plan de transformation Nissan Next, la société a déjà modifié son identité visuelle et prévoit d’élargir sa gamme de VE et hybrides à l’échelle mondiale. La marque affiche d’ailleurs pour objectif la vente de plus d’un million de véhicules électrifiés par an d’ici à la fin de l’année 2023.

Mais pour le moment, c’est une autre ambition qui anime le groupe Nissan. Il vient en effet d’inaugurer un pavillon zéro émission de 10 000 mètres carrés à Yokohama, situé près du siège social mondial de la société et ouvert au public du 1er août au 23 octobre. Équipé de panneaux solaires et alimenté en énergie hydroélectrique renouvelable, l’endroit est également le théâtre d’une expérience inédite : le paiement du stationnement pour les véhicules électriques effectué par déchargement d’énergie.

Circuit d’alimentation fermé

Grâce aux technologies Nissan Energy Share et Nissan Energy Storage, le constructeur parvient en effet à stocker, partager et réutiliser l’électricité provenant des batteries de véhicules électriques. Au pays du Soleil levant, Nissan a ainsi conclu des accords avec les gouvernements locaux pour utiliser ses modèles Leaf comme batteries mobiles capables de fournir de l’énergie lors de catastrophes naturelles ou encore de réutiliser les batteries EV usagées pour alimenter les lampadaires. Dans le cas du pavillon, l’électricité issue des véhicules – compatibles avec la charge bidirectionnelle – sert notamment à alimenter le café Nissan Chaya. Les tarifs de ce mode de parking ne sont cependant pas précisés par la marque mais devraient logiquement être moins élevés que le coût d’une recharge. Sinon, le principe ne serait pas incitatif car à quoi bon se délester d’un supplément d’autonomie à perte ?

JPEG - 1.8 Mo
© Nissan

Selon les termes du PDG de Nissan, Makoto Uchida, le pavillon prouve ainsi qu’il est « un endroit où les clients peuvent voir, ressentir et s’inspirer de notre vision du futur proche pour la société et la mobilité », mais aussi que « les véhicules électriques seront intégrés à la société d’une manière qui va au-delà du simple transport » . Nissan permet également aux visiteurs de profiter d’autres activités exceptionnelles comme la conduite virtuelle d’une Formule E ou celle, bien réelle, du tout nouveau crossover Nissan Ariya EV.

Pour faire une visite virtuelle du pavillon Nissan, rendez-vous sur : https://www.thenissannext.com/en/virtual-tour .html.

Mots clefs associés à cet article : Nissan, Véhicule électrique, Parking, Batteries, Stationnement

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter