Pascal Canfin annonce « la fin des véhicules essence et diesel en Europe en 2035 »

Publié le par

Invité de l’émission « Votre instant politique » sur franceinfo, l’eurodéputé Pascal Canfin a annoncé qu’à l’horizon 2035 la vente de véhicules thermiques sera interdite sur le territoire de l’Union européenne.

image d'illustration © Jef132 - Wikimedia - CC
image d'illustration © Jef132 - Wikimedia - CC

L’annonce est passée presque inaperçue. Au lendemain de la mise à jour par l’Union européenne de son objectif de réduction des émissions des gaz à effet de serre [- 55 % par rapport à 1990 désormais, ndlr] et à l’occasion du cinquième anniversaire de la signature de l’Accord de Paris sur le Climat, conclu lors de la COP21, Pascal Canfin était invité, vendredi 11 décembre, sur franceinfo à commenter les progrès réalisés ou non par les États-membres et à expliciter ce que signifient de tels objectifs.

Conscient que « personne ne comprend rien » à ces objectifs, le député européen (LaRem / NewGen), par ailleurs président de la commission Environnement du Parlement européen a souhaité être concret et pédagogue en « prenant un exemple qui concerne tout le monde : les voitures ».

« En 2035, dans quinze ans, 100 % des véhicules commercialisés devront être électriques. Vous ne pourrez plus acheter une voiture diesel ou essence en 2035 dans toute l’Europe » a-t’il annoncé. « Le standard de CO2 qui va être fixé par l’Europe sera tellement exigent que seuls les moteurs électriques passeront le test » a précisé l’élu, invitant les automobilistes à anticiper ces évolutions et à changer d’ores et déjà leurs véhicules car « la valeur de revente sur le marché de l’occasion des véhicules diesel et essence va très largement diminuer et très vite ».

« Changer les règles de notre quotidien »

« C’est une règle européenne, une directive obligatoire donc juridiquement contraignante » a-t’il encore précisé. « Le texte sera sur la table en juin 2021, date à laquelle douze texte législatifs vont être révisés pour changer les règles de notre quotidien et justement sortir du blabla et faire respecter dans le droit » les engagements climatiques de l’Union européenne et de ses pays-membres.

Mots clefs associés à cet article : Essence, Diesel, Véhicule électrique, Union européenne, Marché Europe

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter