PSA se lance dans l’hybridation essence-air !

Publié le par

Après avoir investi dans l’hybride diesel (beurk) et 4 x 4, voilà que PSA innove à nouveau avec un système dit Hybrid Air. Une nouveauté prévue pour répondre aux enjeux de réduction des gaz à effet de serre et polluants au niveau mondial, mais aussi pour proposer aux clients des véhicules dotés d’une technologie d’hybridation accessible au plus grand nombre en prix et prestation, et ce grâce au travail du constructeur avec les équipementiers Bosch et Faurecia.

Techniquement, il s’agit d’un nouveau type de chaîne de traction full hybrid qui réunit essence et air comprimé, soit un moteur essence, un stockeur d’énergie sous forme d’air comprimé, un ensemble moteur-pompe hydraulique et une transmission automatique via une boîte de vitesses à train épicycloïdal. Le tout est piloté par un système électronique intelligent qui s’adapte au mode de fonctionnement et aux demandes du conducteur tout en optimisant l’efficacité énergétique selon trois modes : un mode air (zéro émission), un mode essence et un mode combiné, donc hybride. Cette technologie, dont le lancement est prévu à compter de 2016, devrait établir de nouveaux records : 69 g/km de CO2 en homologation, soit 2,9 l/100 km à bord d’une silhouette conventionnelle du marché de type Citroën C3 ou Peugeot 208 (sans adaptation spécifique). L’ensemble devrait permettre :
- un gain de 45 % à l’usage en conditions urbaines et une autonomie accrue de 90 % par rapport à une motorisation conventionnelle.
- 60 à 80 % de fonctionnement ZEV (électrique) en usage urbain (selon la densité du trafic).
- une application sur l’ensemble des segments VP & VUL et plutôt destinée aux segments B (moteur thermique 82 ch), C (moteur thermique 110 ch) et VUL.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule hybride

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter