PSA, les grandes manœuvres !

Publié le par

Si les précédents présidents du groupe PSA s’étaient toujours opposés à un quelconque mariage “ contre nature ” avec un autre constructeur, ils lui avaient tous préféré des accords croisés et autres partages de technologies, de plates-formes, voire de véhicules… La crise aidant, Philippe Varin en a décidé autrement en choisissant une prise de participation chez Mitsubishi, un constructeur déjà partenaire mais de taille raisonnable, qui ne met pas ainsi en péril le niveau de participation de la famille Peugeot au sein du groupe. Si l’on en est encore au stade des discussions, le groupe français prendrait tout de même entre 30 et 50 % de son homologue japonais. Une telle alliance entre PSA Peugeot Citroën et Mitsubishi donnerait naissance au 6e constructeur automobile mondial, avec des ventes de 4,45 millions de véhicules (chiffres de 2008).

Peugeot Citroën en Chine et en Inde…

PSA a récemment annoncé l’élargissement de ses gammes sur le sol chinois et dans le cadre défini par son président, à savoir faire de PSA un groupe global. Le constructeur pousse ses pions sur cet échiquier puisque, toujours selon Philippe Varin : « Dans les années à venir, 85 % de la croissance mondiale viendra de l’Asie. »
PSA, présent en Chine via sa co-entreprise avec Dongfeng Motor Group, reste néanmoins loin derrière General Motors et Volkswagen. Si sa part de marché est aujourd’hui de 3,2 %, l’objectif fixé est de s’approcher des 10 % à un terme non encore officiellement fixé. En Inde maintenant, le groupe français indique par ailleurs réfléchir à une entrée sur le marché. Un groupe de travail est actuellement en train d’étudier les diverses solutions et autres opportunités pour y parvenir.

Berlingo et Partner électriques

JPEG - 53.6 ko

Par ailleurs, dans un entretien accordé au Journal du Dimanche à la mi-novembre, Philippe Varin faisait état, en dehors des véhicules coproduits avec Mitsubishi (Citroën C-Zéro et Peugeot Ion en octobre 2010), de la commercialisation dès janvier 2010 de versions électriques des Citroën Berlingo et Peugeot Partner… Renseignements pris, il s’agit en fait d’électrification du Berlingo First et du Partner Origine ; soit l’ancienne génération des Berlingo et Partner transformés par la société Venturi afin de répondre à l’appel d’offres de La Poste portant sur 1 500 véhicules de ce type. La technologie utilisée (ZEBRA) fait appel à des batteries nickel-chlorure de sodium. Cette solution fiabilisée a aujourd’hui réalisé plus d’un million de kilomètres avec une énergie massique quatre fois supérieure à celle des batteries traditionnelles au plomb.

Mots clefs associés à cet article : Citroen, Mitsubishi, Peugeot, Dongfeng

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER