PSA fait évoluer les utilitaires Jumpy et Expert

Publié le par

Citroën et Peugeot viennent de revoir la structure de gamme de leur utilitaires compacts. Les Jumpy et Expert sont désormais déclinés en cinq niveaux de finition, propres aux milieux dans lequels ils sont amenés à évoluer.

Les tarifs ont été communiqués pour le Jumpy, pas pour l'Expert.
Les tarifs ont été communiqués pour le Jumpy, pas pour l'Expert.

Pour le millésime 2019 de ses Citroën Jumpy et Peugeot Expert, le groupe PSA s’est attelé au dépoussiérage de la gamme. Ces utilitaires compacts, sortis en 2016, voient certaines de leurs motorisations être retirées du catalogue et leurs niveaux de finition évoluer. Ils restent cependant proposés en trois longueurs : Compact/XS (4,60 m), Standard/M (4,95 m) et Long/XL (5,30 m).

>> À lire aussi : Essai - Citroën Berlingo Van/Peugeot Partner : tandem de choc

Sous leurs capots prennent désormais place les blocs BlueHDi répondant à la norme Euro 6d-Temp. Ces motorisations Diesel sont déclinées en 100, 120, 150 et 180 chevaux. À noter que le moteur le plus puissant est couplé à la boîte automatique EAT8, tandis que les autres sont proposés avec une boîte mécanique à six rapports. Cependant, les évolutions les plus significatives ne concernent pas les motorisations mais les niveaux de finition et la dotation de ces deux utilitaires, cousins du Toyota ProAce et de l’Opel Vivaro.

Un Citroën Jumpy pour chaque professionnel…

Chez Citroën, le Jumpy reconduit les finitions Control et Club. À ces deux exécutions viennent s’ajouter les niveaux City Van, Worker et Driver. La première, comme son nom l’indique, est destinée «  aux professionnels évoluant essentiellement en milieu urbain ». Elle est uniquement proposée sur le châssis court et s’enrichit d’aides à la conduite, telles que le système de surveillance d’angles morts, la caméra de recul à 180° et le système de navigation avec écran tactile de 7 pouces.

La seconde est destinée « aux professionnels transportant matériel et collaborateurs sur tous types de chantiers, parfois difficiles d’accès », indique Citroën. En conséquence, elle comprend le pack Chantier, qui rehausse le véhicule de 20 millimètres et plaque une tôle de protection sous le moteur. À cela s’ajoute le Grip Control pour une meilleure motricité.

Enfin, la déclinaison Driver s’adresse aux gros rouleurs. Elle reprend les aides à la conduite de la version City Van, complétées notamment des antibrouillards, de l’alerte de franchissement de ligne blanche et de la reconnaissance des panneaux de signalisation.

Côté tarifs, ces nouvelles propositions démarrent respectivement à 28 200 euros hors taxes (33 840 euros TTC), 28 750 euros HT (34 500 euros TTC) et 28 800 euros (34 560 euros TTC).

Un Peugeot Expert pour chaque professionnel…

Comme la marque aux chevrons, Peugeot reconduit sur son Expert les niveaux de finition habituels Pro et Premium, complétés par « les versions prêtes à partir Grip, Asphalt et Urban, dédiées aux usages spécifiques ».

Selon la marque au lion, la déclinaison Grip est « totalement adaptée aux terrains difficiles d’accès avec des besoins de chargement lourds, sales et longs ». Il comprend le pack Chantier (suspension rehaussée et tôle de protection sous le moteur), le Grip Control et une charge utile majorée jusqu’à 1 400 kg.

La version Asphalt est dédiée aux gros rouleurs et embarque de nombreux équipements de confort et de sécurité. Citons la radio avec écran tactile de 7 pouces, le régulateur-limiteur de vitesse, l’alerte de franchissement de ligne, la surveillance d’angles morts, le système de reconnaissance des panneaux de signalisation, la climatisation, les antibrouillards ou encore l’aide au stationnement avant et arrière.

Enfin, la version Urban « combine confort, agilité et stationnement facile ». Elle reprend certains équipements de la déclinaison Asphalt et s’en démarque par la caméra de recul à 180 °, les rétroviseurs rabattables électriquement, ainsi que par l’accès et le démarrage mains libres.

Contrairement à Citroën, Peugeot ne communique pas encore les tarifs de ces nouvelles finitions.

>> À lire aussi : Marché flottes 2018 : top 10 des véhicules utilitaires en entreprise

Mots clefs associés à cet article : Citroen, Peugeot, Véhicule utilitaire léger (VUL), PSA Peugeot Citroën, Utilitaire

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER