PME Centrale mutualise les achats pour les flottes des petites et moyennes entreprises

Publié le par

Crée par des dirigeants d’entreprises indépendantes, PME Centrale se donne pour mission d’offrir à ses adhérents des conditions d’achats avantageuses sur les produits ou services non stratégiques.

PME Centrale mutualise les achats pour les flottes des petites et moyennes entreprises

Acquérir un véhicule pour son entreprise, que ce soit une voiture particulière ou un utilitaire, n’est pas chose facile pour un dirigeant de PME. L’achat et l’entretien ont un impact financier important, et les paramètres sur lesquels il peut agir sont nombreux et complexes. C’est pourquoi des patrons se sont réunis en 2001 pour créer PME Centrale, une structure dédiée à la négociation d’accords-cadres, notamment pour les petites et moyennes entreprises.

La force du nombre

« Nous avons au total une trentaine d’accords tarifaires négociés pour la catégorie véhicules, susceptibles de diminuer le TCO jusqu’à 20 %, en fonction de la typologie de l’achat ou du contrat de location », fait savoir la centrale. Pour obtenir un tel résultat, tous les domaines des flottes sont couverts : constructeurs et concessionnaires (2 500 véhicules achetés en 2018) ; réparateurs, distributeurs de carburant, mais aussi loueurs courte ou longue durée (1 millions d’euros en contrat de location courte durée) ; organismes de financement, assureurs, fabricants de pneumatiques (un volume d’achats de pneumatiques de 1,3 millions d’euros pour l’année dernière)…

«  Ces accords préférentiels, comparables à ceux obtenus par les grands groupes auprès de leurs fournisseurs, libèrent le dirigeant d’une tâche à la fois harassante et fortement chronophage : la négociation pied à pied des tarifs, insiste PME Centrale. Et, affirme son PDG Gaëtan de Sainte Marie, « négociés par des entrepreneurs confrontés aux mêmes conjectures, ils sont parfaitement adaptés aux impératifs de structures légères et fragiles que sont les moyennes, petites et très petites entreprises ».

Echange de bonnes pratiques

Outre les économies générées à travers les accords passés, PME Centrale met en avant l’importance des gains analytiques apportés par ses services et l’échange de bonnes pratiques. « Nous aidons à la structuration de l’achat et faisons gagner du temps à nos adhérents », complète Jérôme Eininger, directeur général de PME Centrale. Et d’ajouter : « Depuis notre création en 2001, nous avancions par cooptation. Aujourd’hui, il est important pour nos adhérents de faire savoir ce que l’on fait ensemble. Nous souhaitons aussi recruter de nouvelles entreprises, qui se retrouvent dans notre fonctionnement  ».

Au total, le spécialiste de l’achat collaboratif a enregistré un volume d’achat transité de plus de 150 millions d’euros en 2018. Il compte déjà 10 000 entreprises adhérentes en France.

Mots clefs associés à cet article : PME Centrale

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter