Opel donne des précisions sur son Vivaro-e Hydrogen

Publié le par

La marque au blitz dévoile son nouveau fourgon électrique à pile à combustible. Avec 400 km d’autonomie et un plein effectué en seulement 3 minutes, ce véhicule devrait être livré aux premiers clients dès cet automne.

Opel s’est engagé à proposer une version électrifiée de chaque voiture particulière et de chaque utilitaire d’ici 2024. © Opel Automobile GmbH
Opel s’est engagé à proposer une version électrifiée de chaque voiture particulière et de chaque utilitaire d’ici 2024. © Opel Automobile GmbH

Début avril, Stellantis informait du lancement de déclinaisons hydrogènes pour chacun des VUL compris dans sa gamme, à commencer par les Peugeot Expert, Citroën Jumpy et Opel Vivaro. C’est donc moins de deux mois après cette annonce que le groupe révèle les caractéristiques techniques de son utilitaire léger électrique à pile à combustible rechargeable (FCEV) : l’Opel Vivaro-e Hydrogen.

Établi sur la base d’un Vivaro-e, cette mouture hydrogène intègre la PAC (pile à combustible) sous le capot. Quant aux trois réservoirs d’hydrogène, ils figurent à la place de la batterie dans sa version à deux portes latérales coulissantes. Grâce à cette architecture, qui n’empiète pas sur les 5,3 à 6,1 m3 de volume de chargement comme dans les versions thermiques, la carrosserie ne subit aucune modification. Opel proposant son Vivaro-e Hydrogen en format 4,95 et 5,30 mètres, la charge utile passe même à 1 100 kg.

La solution du futur ?

Au niveau des performances, la pile à combustible de 45 kW fournit suffisamment de puissance « pour une conduite en continu sur autoroute » annonce le constructeur allemand. La batterie lithium-ion de 10,5 kWh, située sous les sièges avant, développe de son côté un apport de puissance dynamique au démarrage et lors des reprises notamment. Elle permet également le freinage par récupération et peut se brancher sur le courant afin de recharger la batterie en externe si nécessaire pour gagner 50 kilomètres d’autonomie supplémentaire en mode 100 % électrique. Néanmoins, avec 400 kilomètres d’autonomie avancés (WLTP) et des cylindres en fibre de carbone pouvant être remplis en seulement trois minutes, il semble quasiment impossible de tomber en panne sèche.

JPEG - 3.7 Mo

Compte tenu de ses multiples atouts, « l’hydrogène pourrait être l’élément central du système énergétique intégré et efficace du futur, ne faisant pas appel à des combustibles fossiles » affirme Michael Lohscheller, CEO d’Opel justifiant ainsi la stratégie hydrogène du groupe Stellantis. Le Vivaro-e Hydrogen, qui viendra épauler la gamme d’utilitaires légers électriques d’Opel aux côtés des Vivaro-e et Combo-e, sera produit à Rüsselsheim, en Allemagne. Les premières livraisons, elles, devraient intervenir dès cet automne, promet le constructeur. Qui s’est engagé à proposer une version électrifiée de chaque voiture particulière et de chaque utilitaire d’ici 2024.

Mots clefs associés à cet article : Opel, Véhicule utilitaire léger (VUL), Hydrogène, Mobilité durable, Stellantis

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter