Onze grands groupes s’unissent pour accélérer la transition énergétique

Publié le par

AWS, Groupe Carrefour, Groupe CMA CGM, Cluster Maritime Français, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Engie, Faurecia, Michelin, Schneider Electric, Total et Wärtsilä créent une coalition internationale pour l’énergie de demain.

L'hydrogène fait partie des pistes les plus sérieuses envisagées pour réduire l'empreinte carbone du secteur du transport et de la logistique.
L'hydrogène fait partie des pistes les plus sérieuses envisagées pour réduire l'empreinte carbone du secteur du transport et de la logistique.

C’est du lourd ! À l’occasion des Rencontres économiques d’Aix, qui ont réuni de nombreux acteurs économiques du monde entier du 3 au 5 juillet 2020, onze grands groupes internationaux annoncent s’unir au sein d’une coalition internationale : AWS, Groupe Carrefour, Groupe CMA CGM, Cluster Maritime Français, Crédit Agricole Corporate and Investment Bank, Engie, Faurecia, Michelin, Schneider Electric, Total et Wärtsilä. Cette coalition est ouverte, et d’autres membres sont appelés à la rejoindre à l’avenir.

Du lourd et du concret

L’objectif est de travailler de concert pour accélérer la transition énergétique du transport et de la logistique. Dans le cadre d’une approche « think and act » chère à Michelin – c’est l’une des devises des sommets Movin’On –, la coalition ne se limite pas à déclarations d’intention et se fixe des jalons à moyen terme. À moyen terme, 2030, il s’agit « d’avoir un portefeuille plus étendu de sources d’énergies propres, de réduire la consommation d’énergie par kilomètre équivalent transporté et d’éliminer une partie importante des émissions associées au transport et à la logistique ».

Les premiers groupes de travail de cette nouvelle coalition ont en fait commencé à imaginer des solutions durables depuis la fin de l’année 2019 et les Assises de l’économie de la mer, placées sous l’égide du président de la République française, Emmanuel Macron.

Neuf projets déjà ouverts

Ainsi, neuf projets concrets qui contribueront à définir les énergies de demain ont été mis en œuvre :
-  Développer les solutions d’approvisionnement en hydrogène vert pour les transports.
-  Développer les biocarburants pour les différents modes de transport.
-  Élargir les usages du biogaz et des gaz de synthèse dans les transports.
-  Remplacer les combustibles fossiles par de l’énergie verte sur l’ensemble de la chaîne logistique.
-  Lancer des projets pilotes de véhicules zéro émission d’ici à la fin de 2021.
-  Créer la solution digitale permettant d’identifier l’itinéraire porte-à-porte aux plus faibles impacts environnementaux.
-  Optimiser la gestion opérationnelle et le chargement pour accroître l’efficacité énergétique de chaque tonne transportée.
-  Rendre les plates-formes multimodales plus écologiques pour les applications logistiques.
-  Consolider les méthodes de mesure de l’impact des projets de transition énergétique dans les transports et la logistique.

Forte implication de Michelin

JPEG - 114.4 ko
Florent Menegaux, président de Michelin, joue un rôle moteur au service d’une mobilité durable.

« Les équipes de Michelin s’engagent pour rendre la mobilité plus durable et travailler avec tous les partenaires adéquats, notamment dans le cadre de Movin’On, afin de créer et promouvoir de nouvelles solutions. En rejoignant la Coalition pour l’énergie de demain, le groupe fait un pas supplémentaire en ce sens. Nous voulons saisir cette opportunité pour partager notre expérience et nos expertises, en particulier dans la mobilité hydrogène, et accélérer la transition énergétique des transports » commente notamment Florent Menegaux, président du groupe Michelin.

Mots clefs associés à cet article : Développement durable, Hydrogène, Mobilité durable, Nouvelles mobilités, Véhicule électrifié

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter