Nissan dit adieu au diesel

Publié le par

Le constructeur japonais, partenaire de Renault, a annoncé sa volonté d’abandonner progressivement le diesel en Europe sans donner de date précise.

La Leaf est l'atout électrique de Nissan depuis 2010.
La Leaf est l'atout électrique de Nissan depuis 2010.

Après Toyota en mars dernier, c’est au tour de Nissan d’abandonner le diesel. « En Europe, où se concentrent nos ventes de diesels, la poussée de l’électrification va nous permettre d’arrêter graduellement cette énergie pour les voitures particulières à chaque renouvellement de modèle », a précisé Nissan à l’AFP. Le constructeur japonais n’ayant, pour l’heure, pas communiqué de calendrier relatif à cette interruption.

En agissant ainsi, Nissan suit son concurrent Toyota. Le constructeur avait annoncé en mars la fin des motorisations diesel pour ses véhicules particuliers d’ici à fin 2018. Selon les chiffres du Comité des constructeurs français d’automobiles, la part du diesel dans le marché français des VP est passée de 67 % en 2013 à 40 % début 2018.

Une stratégie électrique

Cette déclaration s’inscrit dans la stratégie d’électrification de Nissan. Le constructeur annonçait en mars dernier sa volonté de proposer des motorisations électriques sur les prochaines générations de ses « crossover les plus populaires » : le Qashqai et le X-Trail. La marque japonaise devrait également sortir un crossover 100 % électrique à 600 kilomètres d’autonomie dans les prochaines années. Mais le plus bel atout de Nissan reste la Leaf, le véhicule électrique lancé en 2010 et immatriculé à 280 000 exemplaires dans le monde.

Mots clefs associés à cet article : Diesel, Véhicule électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER