Navya : Étienne Hermite nommé président du directoire

Publié le par

Le conseil de surveillance du constructeur de voitures autonomes et « robots-taxis » vient de désigner le nouveau président de l’entreprise. Étienne Hermite succède à Christophe Sapet, le fondateur de la société, écarté fin 2018 par les actionnaires.

Sortie en 2015, la navette Autonom Shuttle a déjà été commercialisée à plus de 115 exemplaires dans le monde.
Sortie en 2015, la navette Autonom Shuttle a déjà été commercialisée à plus de 115 exemplaires dans le monde.

Le constructeur français Navya a un nouveau président. Via le conseil de surveillance de l’entreprise, les actionnaires ont porté Étienne Hermite à la tête de la société spécialisée dans les véhicules autonomes.

« Je suis honoré et ravi de rejoindre Navya, acteur de référence de la mobilité autonome. [...] La société dispose de clés pour franchir de nouveaux caps en matière de technologie, de produits et services et de développement de l’activité », déclare-t-il dans un communiqué.

Spécialiste de la mobilité

Diplômé d’HEC, Étienne Hermite a exercé différentes responsabilités chez Vivendi Universal, au Boston Consulting Group ou encore chez le groupe Fnac, avant de se voir confier en 2008 la direction de la stratégie et du développement pour la France et le Benelux chez Avis Europe. Étienne Hermite a assuré en 2014 le lancement de Zipcar en France, Belgique et Autriche puis en 2017 le lancement français de Mobike, start-up chinoise de location de vélos en libre service.

« Son leadership, son dynamisme, sa culture entrepreneuriale et son expérience approfondie dans les métiers du digital et de la mobilité partagée constituent des atouts essentiels pour le développement de Navya » a commenté Charles Beigbeder, président du conseil de surveillance.

Pour mémoire, l’entrepreneur lyonnais Christophe Sapet (plus connu pour avoir cofondé l’ex-empire du jeu vidéo Infogrammes), créateur de Navya, a été écarté de la direction de l’entreprise fin 2018 quelques jours après une importante révision à la baisse des résultats de la société, comme le rappellent nos confères de La Tribune.

La société, présentée comme le leader français des véhicules autonomes, propose deux véhicules aux entreprises, aux autorités organisatrices de transport ou aux collectivités. Sortie en 2015, la navette Autonom Shuttle a déjà été commercialisée à plus de 115 exemplaires dans le monde. Le « robot-taxi » Autonom Cab, révélé en 2017 devrait effectuer cette année ses premiers tests dans des conditions réelles de trafic.

Mots clefs associés à cet article : Véhicules autonomes, Navya

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER