Nantes lève le pied et passe à 30 km/h

Publié le par

La Cité des Ducs de Bretagne continue de faire plus de place aux vélos et aux piétons. À partir de cet été, la mairie nantaise souhaite ainsi réduire la vitesse à 30 km/h dans toute la ville, à l’exception de quelques axes.

L'objectif ? Faire cohabiter les différents modes de déplacements tout en protégeant les usagers les plus fragiles. © Karl Hildebrand / Pixabay
L'objectif ? Faire cohabiter les différents modes de déplacements tout en protégeant les usagers les plus fragiles. © Karl Hildebrand / Pixabay

Pour plusieurs villes de France, l’été et le déconfinement sont propices à bon nombre d’expérimentations en termes d’urbanisme. Si la tentative de stationnement gratuit pour redynamiser les commerces du centre-ville a tourné court à Compiègne et Saint-Nazaire, la mairie de Nantes entend bien poursuivre son « plan d’action piéton-vélo » annoncé fin mai. Ce projet, visant à faire cohabiter les différents modes de déplacements tout en protégeant les usagers les plus fragiles et les personnes à mobilité réduite, va même se renforcer avec le passage de l’ensemble du réseau routier nantais (ou presque) à 30 km/h.

Quand Nantes rime avec circulation lente

Depuis le printemps, la Ville de Nantes a déjà réalisé plusieurs aménagements urbains en faveur des cyclistes et piétons, à l’image de la piétonnisation de certaines artères et de l’installation de larges pistes cyclables, rue de Strasbourg notamment. Mais, avec les beaux jours et les touristes nationaux de retour, la mairie de cette commune de Loire-Atlantique souhaite passer à la vitesse supérieure. Ou plutôt inférieure. Ainsi, « en dehors de certains axes accueillant des transports en commun » – et où la vitesse maximale autorisée restera à 50 km/h – une zone 30 se trouve désormais instaurée partout dans l’agglomération. Une mesure à l’essai pour l’instant mais destinée à être pérennisée.

Car Nantes n’en est pas à son premier abaissement de la limitation de vitesse à 30 km/h en ville. En mai 2019, juste avant l’été, l’ensemble des secteurs de Géraudière, Petite Sensive, Bout des Landes, Bout des pavés, Chêne des Anglais, Boissière, Chauvinière, Pont du Cens, Côte d’Or, Bourgeonnière, Jonelière et Petit Port – Universités étaient passés en zone dite « apaisée » à cause de travaux dans le quartier Nantes Nord. Concrètement, les panneaux « stop » et « cédez le passage » avaient été supprimés, imposant la règle de la priorité à droite pour inciter les usagers à se montrer plus attentifs et prudents.

70 % de la voirie « apaisées » d’ici à dix ans

En plus de la mise en place en de ces zones 30, les opérations d’aménagement urbains décidé par la Ville de Nantes devraient perdurer jusqu’en novembre. Au total, 36 nouvelles priorités à droite seront ainsi créées, de même que 140 passages piétons vont être remis aux normes. Autant de démarches dont l’objectif est, à termes, d’atteindre les 70 % de voiries « apaisées » d’ici à 2027, alors qu’il n’y en a que 37 % actuellement. D’ailleurs, peut-être pour s’assurer l’adhésion des conducteurs à cette quasi généralisation des 30 km/h, la mairie a décrété le stationnement gratuit en zone jaune, située à la périphérie du centre-ville, jusqu’au 15 août.

La petite reine de Nantes

Grands gagnants du déconfinement, les deux-roues et les vélos prennent de l’ampleur dans l’espace public. Même si, à l’échelle de Nantes, les balades en petite reine étaient déjà réputées, le phénomène ne cesse de s’amplifier, a fortiori si le 30 km/h devient la norme. Dans les prochaines semaines, ce sont donc 21 kilomètres supplémentaires d’aménagements cyclables provisoires qui vont fleurir dans les ruelles de cette Venise de l’Ouest. Il faudra également compter 250 places de stationnement pour vélo en plus dans la métropole, rue du Maréchal Joffre, route de Saint-Joseph, ou encore près de l’église Sainte-Thérèse.

Mots clefs associés à cet article : Vélo, Piétons, Sécurité, Stationnement , Mobilités

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter