MoveElectric : nouvelle solution de transition et de gestion de flotte par Masternaut

Publié le par

Convaincu que 2,2 millions de véhicules utilitaires légers pourraient passer à l’électrique dès aujourd’hui, le spécialiste de la télématique, filiale du groupe Michelin, a conçu une nouvelle solution pour aider les gestionnaires de parc à identifier les trajets susceptibles d’être effectués par en tout électrique.

capture d'écran - masternaut.com
capture d'écran - masternaut.com

Pour y arriver, l’outil de transition MoveElectric de Masternaut s’appuie sur un ensemble des paramètres correspondants aux besoins de l’entreprise et aux habitudes de travail. En comparant en temps réel les données des véhicules thermiques avec celles des véhicules électriques, les entreprises peuvent ainsi déterminer quels sont les modèles les plus adaptés à leur flotte. « Grâce aux données exhaustives, s’appuyant sur un usage réel de leur parc, les gestionnaires de flottes peuvent mesurer et démontrer les avantages de la transition vers des véhicules électriques, que ce soit en termes d’efficacité, de réduction des émissions de CO2 ou d’économies financières, précise le spécialiste. Des informations qui permettront également de mieux gérer la feuille de route vers l’électrification des flottes afin de répondre aux exigences gouvernementales  », comme les quotas de véhicules propres intriduits par la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM). L’outil a été développé en étroite collaboration avec des clients, afin de rendre le processus de transition le moins contraignant possible.

2,2 millions de VUL pourraient passer à l’électrique dès aujourd’hui

Masternaut a mené récemment un étude* démontrant que les exploitants du parc automobile français pourraient remplacer 43% de leurs véhicules actuels par des véhicules électriques dès aujourd’hui. Cette transition pourrait contribuer à réduire les émissions de 11,4 millions de tonnes de CO2. Par ailleurs, le passage à l’électrique permettrait aux opérateurs de flotte de réduire les coûts de carburant de 75% sur les véhicules remplacés en électrique.

«  Nos recherches montrent qu’il est déjà possible de faire passer une grande partie des flottes existantes aux véhicules électriques et que “l’angoisse de l’autonomie" est, dans la majorité des cas, sans fondement. La transition vers l’électrique permettra aux opérateurs de flottes de simultanément réduire leur coût total de possession et de diminuer les émissions de CO2. Le cycle normal de remplacement des véhicules étant de 4 à 5 ans, il est peu probable que les exploitants de parcs automobiles engendrent des coûts supplémentaires lors de la transition vers l’électrique puisque celle-ci s’effectuera naturellement », estime Alberto de Monte, directeur du segment commercial OEM, EV et mobilité durable chez Masternaut.

Le lancement de MoveElectric s’inscrit dans la stratégie de développement de mobilités durables de Michelin.

*Les données de 37 252 véhicules ont été analysées sur une année afin de déterminer globalement dans quelles mesures les véhicules électriques pourraient déjà remplacer les véhicules à moteur à combustion interne. Plus précisément, cette étude a analysé les voitures de flotte et les véhicules utilitaires légers effectuant quotidiennement moins de 200 km, bien que certains fabricants de véhicules aient récemment lancé de nouveaux modèles avec une autonomie de 300 km par jour.

Mots clefs associés à cet article : Masternaut, Véhicule électrique, Flotte, Télématique embarquée

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter