Monoprix livre Paris avec les vélos cargo de Stuart

Publié le par

L’enseigne de commerce et de distribution Monoprix propose désormais des livraisons 100% écologiques à ses clients parisiens, et ce en s’appuyant sur la plateforme de livraison Stuart.

L’ère du triporteur à la Jacques Tati ferait-elle son grand retour, portée par une transition écologique incontournable ? © DR
L’ère du triporteur à la Jacques Tati ferait-elle son grand retour, portée par une transition écologique incontournable ? © DR

Avec la problématique du dernier kilomètre, la livraison comme la circulation dans les centres-villes se posent pour de nombreuses entreprises. Afin de se prémunir d’une interdiction de leurs véhicules thermiques dans les ZFE, plusieurs sociétés ont décidé d’opter pour des moyens de mobilités douces parmi lesquelles le vélo cargo. C’est notamment le cas de Monoprix qui vient de s’allouer les services de la plateforme de livraison Stuart, filiale de La Poste.

Le pari de la livraison verte

L’enseigne de commerce et de distribution utilisera ainsi une flotte de 100 vélos cargo fabriqués par l’entreprise française K-Ryole afin d’assurer ses livraisons au départ de 53 magasins parisiens. Ces véhicules, d’une capacité d’emport de 1,3 mètres cubes, viendront en complément d’une flotte de chariots piétons déjà mises en place précédemment. Car Monoprix ne s’en cache pas : l’enseigne souhaite atteindre la neutralité carbone en 2030.

Si l’initiative semble pour l’instant cantonnée au périmètre de la capitale, Monoprix travaille au déploiement de sa démarche de livraison « propre » en lien avec Stuart depuis janvier 2019. Via ce prestataire connectant les commerçants et les e-commerçants à une flotte de coursiers géo-localisés, Monoprix a d’ailleurs déjà livré 40 000 tonnes de paniers alimentaires.

Présent en France, en Grande-Bretagne et en Espagne, Stuart continue, de son côté, à renforcer son maillage de livraison. La plateforme opère en effet pour d’autres enseignes comme Carrefour, Franprix, Monoprix, Fnac-Darty, Ikea, Leroy Merlin, Decathlon, Apple, The Kooples et Zadig & Voltaire. L’ère du triporteur à la Jacques Tati ferait-elle son grand retour, portée par une transition écologique incontournable ? En tout cas, cela semble tourner rond au regard des contraintes environnementales.

Mots clefs associés à cet article : Flotte, Vélo, Mobilité durable, Livraisons

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter