Mobilité électrique : l’Allemagne somme Tesla de partager ses Superchargeurs

Publié le par

Le ministre des Transports allemand a appelé Tesla à ouvrir ses Superchargeurs pour tous les types de véhicules, même ceux qui ne sont pas de la marque. Une requête qui permettrait à l’infrastructure de recharge nationale de s’étoffer.

L'Allemagne dénombre environ 95 Superchargeurs Tesla sur son sol. © Tesla
L'Allemagne dénombre environ 95 Superchargeurs Tesla sur son sol. © Tesla

Alors que l’Allemagne est le premier pays d’Europe en termes d’immatriculations de véhicules neufs électrifiés selon l’Avere, et que la région compte presque 46 000 points de charge selon l’EAFO (European Alternative Fuels Observatory), nos voisins d’outre-Rhin espère accélérer le développement de ce maillage de bornes publiques en y intégrant la centaine de Superchargeurs que Tesla compte sur le territoire germain. Ceux-ci ne sont en effet actuellement accessibles que pour les propriétaires de véhicules de la marque américaine.

Or, le gouvernement allemand aimerait que les opérateurs et constructeurs automobile ayant lancé leur propre réseau participent à l’effort commun en ouvrant leurs prises à toutes les voitures rechargeables. « Je suis en discussion directe avec des constructeurs comme Tesla pour m’assurer que les infrastructures existantes, les Superchargeurs par exemple, s’ouvrent aux constructeurs », a ainsi déclaré dans la presse le ministre des Transports allemand, Andreas Scheuer, comme le rapporte Reuters. Pour ce dernier, n’importe quel conducteur de véhicule électrifié devrait en effet pouvoir bénéficier d’un système homogène déployant des moyens de paiement uniformisés, de préférence par smartphone.

Si Tesla n’a pas encore répondu à cet appel du pied de l’Allemagne, le constructeur risque de ne pas se plier avec plaisir à cette sollicitation. Pour cause : pour la marque, ce verrouillage constitue un réel avantage stratégique avec des tarifs préférentiels pratiqués pour ses clients (0,36 €/kWh). De plus, certaines contraintes techniques sont également à prendre en considération : alors que les voitures Tesla communiquent directement avec les Superchargeurs pour l’authentification et la facturation, les autres véhicules qui voudront s’y brancher induiront le développement de nouvelles interfaces. Un investissement supplémentaire pour le constructeur – qui, heureusement, utilise toutefois un connecteur de charge standardisé en Europe, le Combo CCS.

Mots clefs associés à cet article : Tesla, Véhicule électrique, Borne de recharge, Marché Europe

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter