Mobilité durable : la RATP et Enedis renouvellent leur partenariat

Publié le par

Après une alliance conclue en 2018 en faveur de la transition énergétique et du développement des transports durables, le réseau RATP et l’énergéticien confirment leur collaboration pour deux années supplémentaires.

© RATP/DR
© RATP/DR

Menée dans le cadre du plan Bus 2025, l’association du groupe RATP avec le fournisseur d’électricité Enedis a pour objectif d’optimiser le raccordement des centres bus au réseau public de distribution afin de recharger la flotte en cours de verdissement. Financé par Île-de-France Mobilités, ce programme unique en Europe prévoit de convertir le parc d’engins de transport public exploité par la RATP à l’électrique et au biométhane d’ici à 2025. Il permettra ainsi de diminuer de 50 % le bilan carbone du réseau et de contribuer à une meilleure qualité de l’air au sein de la région Île-de-France.

Depuis 2018, ce sont donc treize centres bus que la RATP, grâce à Enedis, raccordera au réseau électrique en vue d’accueillir 1 500 bus électriques dans une échéance de moins de cinq ans. Actuellement, la flotte de transport se compose de 4 700 véhicules, dont plus de 150 à motorisation électrique, 240 bus bio-GNV et 1 100 hybrides. À ce jour, deux sites sont d’ores et déjà pleinement opérationnels et offrent d’effectuer des trajets décarbonés de manière quotidienne, à savoir Lagny et Corentin. De même, les travaux de raccordement sont en cours pour sept autres centres bus – Pleyel, Lilas, Lebrun, Malakoff, Belliard, Point-du-jour et Asnières – avec une mise en service annoncée pour fin 2022.

Un partenariat renouvelé et élargi à RATP Dev

Dans le but d’unir les forces en présence, le partenariat entre la RATP et Enedis sera élargi à la filiale RATP Dev (pour RATP Développement), qui gère la maintenance de réseaux de transport urbain et interurbain. Une incorporation qui devrait notamment permettre le partage des connaissances sur le sujet de l’électromobilité, mais aussi d’établir un travail conjoint dans le contexte des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, « particulièrement sur les enjeux de fiabilisation et de sécurisation de l’ensemble du réseau RATP et sur les projets de mobilité durable », précise un communiqué publié par les deux acteurs du service public.

« Ce nouveau partenariat nous permettra de poursuivre ce projet et d’accroître nos synergies sur l’ensemble du territoire afin de proposer des solutions clés en main aux autorités organisatrices travaillant avec RATP Dev », confirme Catherine Guillouard, présidente-directrice générale du groupe RATP. Marianne Laigneau, présidente du directoire d’Enedis, voit quant à elle « un signal fort en faveur de l’accélération du développement des mobilités » dans cette collaboration bicéphale, assurant qu’elle « s’appuie sur une relation de confiance et une complémentarité des savoir-faire. »

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Transports en commun, Electromobilité, Enedis, RATP

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter