Mitsubishi : la Space Star s’offre un rajeunissement

Publié le par

Huit ans après son arrivée, la citadine du constructeur japonais passe par la case restylage. Mais si de flagrantes modifications de design s’opèrent, la modernisation des équipements ne semble, elle, pas inscrite au menu…

C’est à l’avant que les designers ont fourni l’essentiel de leur travail de restylage.
C’est à l’avant que les designers ont fourni l’essentiel de leur travail de restylage.

Il était temps de dépoussiérer la Space Star, dont les lignes n’avaient que peu évolué depuis sa présentation au Salon de Tokyo en… 2011 ! Nommée Mirage au pays du Soleil levant et Space Star en Europe, cette citadine nippone vient de dévoiler en Thaïlande (où elle est fabriquée) une allure repensée pour son millésime 2020. Mais cela sera-t-il suffisant pour en faire un grand cru ?

On reste sur sa faim

C’est à l’avant que les designers ont fourni l’essentiel de leur travail. Ciblé, le nez adopte la nouvelle face « signature » de la marque Mitsubishi, avec des optiques LED se prolongeant en crochets couleur alu, eux-mêmes revenant sous les antibrouillards et encadrant une calandre noire et sobre. L’arrière, lui, se dote d’un bouclier resculpté quand les roues s’ajustent de jantes de 15 pouces. Hormis ces variations plus ou moins manifestes, la transformation du profil général demeure très sage.

Et que dire de l’habitacle intérieur, qui ne bouge presque pas ? Certes, la modération dont sait faire preuve la planche de bord la rend presque intemporelle. Mais la seule fantaisie dont se pare la citadine de Mitsubishi réside dans des accoudoirs avant redessinés pour plus de confort, ainsi que dans des tissus de siège à motifs Jacquard.

L’intérieur ne brille pas par son originalité. Seuls des motifs Jacquard viennent un peu l’égayer.

Niveau motorisations, la marque ne fait part d’aucun changement. Sachant que l’actuelle Space Star est proposée en France avec un bloc moteur 1.0 l de 71 chevaux et un 1.2 l de 80 chevaux, le match de la puissance paraît déjà remporté par la concurrence de la Clio V et de la Peugeot 208, toutes deux au-dessus des 100 chevaux.

Il n’y a que sur le terrain du prix que la Space Star restylée pourrait prendre l’ascendant, elle qui a vu ses ventes en France progresser de 341 % en 2018 grâce à ses tarifs démarrant à 10 490 euros. Mitsubishi n’a pas annoncé de date précise de commercialisation, mais on ne devrait pas voir le modèle sous nos latitudes avant 2020.

Mots clefs associés à cet article : Mitsubishi, Citadine

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter