Michelin revoit ses prévisions à la hausse pour 2020

Publié le par

Sachant tirer profit de la « reprise de l’activité » au troisième trimestre 2020, Michelin annonce une baisse très contenue de son chiffre d’affaires, à - 5%, après un premier semestre à - 20,6%. Le groupe révise du même coup ses prévisions annuelles à la hausse.

Michelin revoit ses prévisions à la hausse pour 2020

Après un deuxième trimestre plombé par la crise sanitaire, « le troisième trimestre a été meilleur que prévu », tient à souligner Florent Menegaux, président de Michelin. La demande mondiale de pneumatiques s’est redressée de façon significative et n’accuse plus qu’un repli de - 6% par rapport à la même période de référence de 2019. Au cumul des neuf premiers mois de l’année, Michelin affiche un chiffre d’affaires de 14,8 milliards d’euros, en baisse de 16,8 % par rapport à 2019.
La baisse des volumes pèse 17 %, malgré des gains de parts de marché dans l’automobile et les spécialités. Le prix-mix permet de gagner 1,7 %, avec un « pilotage rigoureux des prix, notamment face à la dépréciation de certaines devises », qui permet de compenser « l’effet négatif des clauses matières premières ».

Rebond en première monte comme en remplacement

Le marché tourisme et camionnette (TC4) est en recul de 17 % en volume, très fortement pénalisé par la crise sanitaire. Le troisième trimestre montre cependant « une nette inflexion positive, plus soutenue qu’attendu », selon Florent Menegaux, en première monte comme en remplacement, et notamment en Chine et en Amérique du Nord.
Pour l’activité poids lourds, le marché est en recul de 14 %, pénalisé par le ralentissement mondial du fret. Le troisième trimestre montre cependant aussi une amélioration (- 6 %), grâce à la demande en première monte (+ 11 %) en Chine, et le marché du remplacement en Europe et en Amérique du Nord.

Révision positive de la guidance 2020

Pour 2020, « dans un contexte encore très incertain, et tenant compte de l’évolution récente de la demande de pneumatiques, les marchés Tourisme camionnette devraient afficher un recul compris entre 13 % et 15 % sur l’année, les marchés Poids lourd une baisse allant de 12 % à 14 %, et les marchés des Activités de spécialités un recul compris entre 15 % et 19 % », détaille le groupe. Florent Menegaux et Yves Chapot, directeur financier du groupe, annoncent qu’ils révisent la guidance du groupe à la hausse, tablant sur « un résultat opérationnel des Secteurs supérieur à 1,6 milliard d’euros à iso parité et un cash-flow libre structurel supérieur à 1,2 milliard d’euros, hors nouvel effet systémique de la crise du Covid ». Sur la base des tendances observées, le groupe s’attend à retrouver le niveau d’activité de 2019 « à partir du deuxième semestre 2022 ».

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER