[Vidéo] Mercedes Classe A, première sur le premium

Publié le par

Depuis 2012 et la mue de la Classe A en compacte, la voiture s’est transformée en outil de conquête précieux pour Mercedes-Benz. Avec une clientèle venue de la concurrence, plus jeune, plus féminine, mais surtout plus exigeante, la marque à l’étoile a choisi la stratégie payante de la montée en gamme.

La Mercedes Calsse A est disponible à partir de 32 200 euros.
Tout juste âgée de 20 ans, la Mercedes-Benz Classe A prend un sérieux coup de jeune avec une quatrième génération qui confirme sa trajectoire de compacte définitivement haut de gamme. Lancée sur le marché en 1997, la voiture s’est vendue à plus de trois millions d’exemplaires dans le monde sous différents aspects. De 1997 à 2011, elle se présentait sous les traits d’un petit monospace. Et en 2011 la marque de Stuttgart prenait la décision de la transformer en véritable compacte.

Habitacle avant-gardiste

Concernant le design extérieur, la marque à l’étoile confirme le virage pris en 2011. Le véhicule gagne tout de même 13 centimètres de long, dont trois bénéficient à l’empattement. Les lignes se font plus sportives grâce notamment à des phares étirés et à des passages de roue élargis. D’un point de vue pratique, la nouvelle Classe A propose un coffre plus généreux, avec 29 litres supplémentaires, pour atteindre 370 litres.

Mais c’est vraiment à l’intérieur de la Classe A que les changements sont notables. La marque qualifie elle-même son nouvel habitacle d’« avant-gardiste », un adjectif difficile à contredire. Principale nouveauté, l’écran central Widescreen, qui rassemble sous un même verre de protection deux écrans de 10,25 pouces chacun et qui s’étend sur une bonne partie du tableau de bord. Le clou du spectacle est sans aucun doute le système multimédia personnalisable MBUX (Mercedes-Benz User Experience), qui fait sa première sortie sur la Classe A. Il propose notamment la commande vocale « Hey Mercedes », qui permet au conducteur d’interagir avec sa voiture. Cette dernière peut, à sa demande, allumer la climatisation, l’informer de la météo, calculer un itinéraire ou encore passer une musique de son choix.

Équipements haut de gamme

La finition de série, qui comprend caméra de recul, détecteur de pluie, régulateur et limiteur de vitesse, assistant de franchissement de ligne, freinage d’urgence actif, climatisation automatique, pavé tactile Touchpad, système de commande vocale « Hey Mercedes » et deux écrans centraux de 7 pouces, est disponible à partir de 32 200 euros. La Classe A dispose également d’une finition pour les professionnels baptisée Business Line.

Sous le capot, Mercedes-Benz a choisi de commencer avec deux nouveaux moteurs couplés à une boîte de vitesses à double embrayage 7G-DCT. Le premier est un essence de 1.4 l et d’une puissance de 163 chevaux (A200), le second un diesel de 1.5 l et d’une puissance de 116 chevaux (A180 d) développé avec Renault. Les deux blocs restent raisonnables en termes d’émissions de CO2, avec 108 g/km pour le diesel, sans malus, et 120 g/km pour l’essence avec un malus de 50 euros. L’offre de moteurs devrait s’étoffer dans les mois qui viennent, à commencer par un essence A160 qui fera tomber le ticket d’entrée à 27 650 euros.

Mots clefs associés à cet article : Mercedes-Benz, Compacte

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER