Marie Gautier-Melleray, nouvelle déléguée interministérielle à la sécurité routière

Publié le par

Lors du Conseil des ministres du 24 juin 2020, Marie Gautier-Melleray, maître des requêtes au Conseil d’État, a été nommée déléguée interministérielle à la sécurité routière (DISR). Le poste était vacant depuis le départ d’Emmanuel Barbe à la fin du mois de février.

Marie Gautier-Melleray (© DR)
Marie Gautier-Melleray (© DR)

Marie Gautier-Melleray devient donc déléguée interministérielle à la sécurité routière. Docteure en droit public et agrégée de droit public, elle est le quinzième DISR et la troisième femme à occuper ce poste, créé en 1972.

Marie Gautier-Melleray succède à Emmanuel Barbe, dont le mandat (avril 2015-février 2020) a été marqué par l’abaissement de 90 à 80 km/h de la limitation de vitesse sur les routes à double sens sans séparateur central. Une mesure qui avait pris une ampleur insoupçonnée au niveau de l’opinion publique et des médias. Sa prise de fonction sera effective à compter du 29 juin 2020. Un premier dossier sensible est sur son bureau avec la préconisation d’abaisser la vitesse sur autoroute à 110 km/h dans le cadre des propositions de la Convention citoyenne pour le climat.

D’une manière générale, dans l’optique des échéances électorales de 2022 et avec les Gilets jaunes dans un coin de la tête, on attend de voir si elle inscrira ses premières actions dans une veine répressive ou si elle favorisera la prévention. En gardant à l’esprit que l’objectif de passer sous le seuil symbolique des 2 000 morts sur les routes est incompressible, et c’est heureux.

Mots clefs associés à cet article : Gouvernement, Sécurité routière , Prévention, Code de la route, Emmanuel Barbe

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter