Marché flottes : la reprise patine

Publié le par

Le mois dernier, seuls 59 582 véhicules sont venus grossir les parcs français. Un volume en retrait de 19,38 % par rapport au mois de mai 2019.

© L'Automobile & L'Entreprise
© L'Automobile & L'Entreprise

« Une nouvelle fois, et pour tenir compte de la situation particulière de l’année 2020, les chiffres du marché entreprise de mai 2021 ont été comparés à ceux de mai 2019 », indique l’Arval Mobility Observatory, en préambule de son Baromètre des flottes. Entre le 1er et le 31 mai, quelque 59 582 véhicules (VP+VUL) ont fait leur entrée en flottes. Soit un volume en repli de 19,4 % par rapport à 2019. En détail, « les VP ont mieux résisté que les VUL avec un recul de 19 % (36 092 unités) contre 19,9 % (23 460 unités) », est-il constaté.

Côté énergies, « les immatriculations de véhicules à motorisations alternatives creusent leur avance par rapport à mai 2019 » avec une hausse de 775,65 % pour les hybrides rechargeables, de 124,6 % pour les hybrides et de 74,26 % pour les électriques. En toute logique, le nombre de véhicules diesel et essence livrés est en recul, respectivement de 35,66 % et 24,95 %.

20 000 véhicules de moins qu’en 2019

Sur les cinq premiers mois de l’année, ce sont 347 829 véhicules particuliers et utilitaires légers qui ont été immatriculés en entreprise en France. Soit un repli de 5,23 % par rapport à la même période en 2019. La demande étant en retrait, tant pour les VP (- 5,54 %) que pour les VUL (- 4,79 %).

Mots clefs associés à cet article : Marché Flottes, Arval Mobility Observatory

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter