Marché flottes : la recomposition du mix-énergétique se poursuit

Publié le par

Le marché du véhicule d’entreprise connaît un mois de juillet dynamique, qui vient booster le cumul des mises à la route sur les 7 derniers mois. En parallèle, la recomposition du mix-énergétique au sein des flottes se poursuit au profit de l’essence, de l’hybride et de l’électrique.

Avec une progression des immatriculations (VP + VUL) de 12,3 % à 68 166 unités, le mois de juillet marque une nette accentuation de l’activité du véhicule d’entreprise. Pour mémoire, le mois de juin était en hausse de 1,9 % seulement. Le cumul des mises à la route en entreprise sur 7 mois s’établit ainsi à +4,8 % à 486 041 unités, selon les chiffres de l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise (OVE).

Par segment de marché :

  • les VP affichent une bonne tenue avec des immatriculations en hausse de 16,9 % en juillet (41 424 unités) et 6,5 % depuis janvier (285 311 unités) ;
  • le rythme se fait plus timide du côté des VUL avec une croissance de +5,8 % (26 742 unités) le mois dernier et +2,5 % (200 730 unités) sur les 7 derniers mois.

La part du diesel continue de décroître

Sur le front des énergies, les évolutions sont plus marquantes. L’OVE observe en juillet :

  • la montée en puissance de l’essence, dont les immatriculations progressent de 62,8 % (11 187 unités VP+VUL) ;
  • une tendance à la hausse pour l’hybride et l’électrique avec une croissance respective de +49% et +34,5 % (2 293 et 1 217 unités VP+VUL) ;
  • et un ralentissement du diesel avec une hausse légère de +3,9 % (53 314 unités VP+VUL).

Depuis le début de l’année, la recomposition du mix-énergétique au sein des flottes d’entreprise se poursuit donc au profit de l’essence et de l’électrique, tous deux en hausse de +37,3 % (VP+VUL) : 72 084 unités pour l’essence et 8 443 unités pour l’électrique. La hausse des immatriculations essence touche à la fois les VP et les VUL. Les véhicules électriques sont en revanche davantage soutenus par les VUL, grâce à une croissance de +40,5 % (3 740 unités). L’hybride profite également de bons résultats : +44,2 % pour les VP et +25,2 % pour les VUL.

Enfin, le diesel continue de décroître. Il affiche un petit déclin de -1,1 % à 390 133 unités (VP+VUL). Sa part de marché s’établit désormais à 80,3 %, soit 4,8 points de moins par rapport à la même période de 2017.

Mots clefs associés à cet article : Essence, Diesel, Véhicule électrique, Véhicule hybride, Marché Flottes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER