Marché européen : les ventes de VUL encore à la peine

Publié le par

La demande pour les vans et autres fourgonnettes est de plus en plus calme, constate une nouvelle fois l’ACEA.

Les ventes de VUL peinent à repartir après la crise du Covid-19. (image d'illustration © Peugeot)
Les ventes de VUL peinent à repartir après la crise du Covid-19. (image d'illustration © Peugeot)

Après plusieurs mois d’un marché automobile totalement à l’arrêt, les ventes de véhicules particuliers repartent timidement, aidées par les nombreuses offres promotionnelles des constructeurs, mais aussi par les généreuses incitations financières mises en place par les États. En ce qui concerne le segment des véhicules utilitaires légers, la relance s’annonce plus compliquée, constate l’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA).

Dans une nouvelle note mensuelle, l’organisation présidée par le P-DG de Fiat-Chrysler Automobiles (FCA), Michael Manley, constate que la demande en VUL a diminué de 41,3 % par rapport à l’an dernier. Seules 92 604 unités ont été immatriculées au cours du mois de mai au sein de l’Europe. Cependant, l’espoir d’une relance demeure présent puisque sur les principaux marchés observés comme la France (– 32,9 %), l’Espagne (– 58,7 %) et l’Italie (– 35,3 %) cette baisse de la demande est moins prononcée que lors des mois précédents.

Mots clefs associés à cet article : Fourgonnette, Véhicule utilitaire léger (VUL), Marché Europe, Utilitaire, ACEA

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER