Marché européen de l’automobile : – 8,3 %

Publié le par

Nous sommes cernés. L’Hexagone, artificiellement protégé par la mise en place du bonus-malus en janvier, figure parmi les États les mieux préservés (+ 3,4 %) d’Europe, au même titre d’ailleurs que les pays Baltes, le Portugal (+ 5,3 %), la Suisse (+ 3,3 %), le Luxembourg (+ 5,4 %), la Belgique (+ 5,3 %) et quelques pays de l’Est. Voilà pour les neuf premiers mois de l’année. Mais, plus grave, certains pays ont vu leur marché chuter de 30 à 50 % sur le seul mois de septembre. Il s’agit de l’Islande (– 47,6 %), en pleine faillite financière, de l’Irlande (– 39,8 %), de l’Espagne (– 31,9 %) et de la Grande-Bretagne (– 21,2 %), tandis que la France affiche un bon + 8,4 % et le Luxembourg un insolent : + 133 %.
Du côté des marques maintenant, tout le monde, hormis Fiat (6e et + 1,6 %), régresse, quelle que soit la place occupée : Volkswagen (1er et – 2,0 %), Ford (2e et – 3,4 %), Opel/Vauxhall (3e et – 11 %), Renault (4e et – 3 %), Peugeot (5e et – 5,6 %), Toyota (7e et – 13 %), Citroën (8e et – 6,8 %), Mercedes (9e et – 3 %) et Audi (10e et – 0,3 %).
Enfin, pour ce qui est des modèles, la Volkswagen Golf, toujours en tête, progresse à grands tours de roue, devant une Peugeot 207 qui avoue quelques faiblesses (– 1,3 % sur les neuf premiers mois), de même que toutes les suivantes : Opel/Vauxhall Corsa, Ford Focus, Opel/Vauxhall Astra, Ford Fiesta, Renault Clio, VW Passat et Fiat Panda. Seule la gamme Audi A4/S4/RS4 (8e du classement) navigue en positif (+ 12,6 %).
Source JATO

Mots clefs associés à cet article : Audi, Marché Europe

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER