Marché des V.U.P. : 12 mois 2008

Publié le par

Avec 955 002 véhicules immatriculés au titre des flottes, le marché 2008 des véhicules d’entreprise ne s’est pas si mal porté que cela puisque, après l’exceptionnelle année 2007, c’est là le meilleur score des années 2000.

L’année 2006 s’était révélée chaotique, 2007 s’en était plutôt bien tirée avec un marché à la progression relativement linéaire. L’année 2008 a renoué avec le chaos puisque, après un démarrage prometteur, il a fallu déchanter cet été pour y croire à nouveau en septembre… Mais c’était malheureusement pour mieux retomber dans les affres d’un marché automobile catastrophique sur les derniers mois, qui ont largement consommé le bénéfice engrangé en début d’année. Le marché du V.N. (véhicule neuf) ne se portant pas bien, y compris en utilitaire léger (un signe), il a fallu se retourner vers celui du V.O. (véhicule d’occasion), qui ne valait guère mieux, et plus encore puisque inondé par la remontée des flux en provenance de l’Europe du Sud. Le tout a provoqué un “surstockage” de véhicules neufs comme d’occasion chez tout le monde : constructeurs, distributeurs, loueurs, marchands… C’est dire l’effet boule de neige et surtout la chute libre des valeurs résiduelles, que même les spécialistes de la place ne parvenaient plus à contenir, voire à évaluer ! Les loueurs bien empêtrés ont réuni leurs commissions “ valeurs résiduelles ” mensuellement puis chaque semaine, alors que la règle était d’ordinaire plutôt trimestrielle. Certains sont même allés jusqu’à stopper leurs cotations, la grande majorité ayant fait la tournée de leurs clients pour, dans un premier temps, leur proposer de prolonger leurs contrats ou d’accepter des augmentations de loyers de l’ordre de 10 à 15 %…

Un marché des flottes 2008 maintenu à hauteur de 955 002 unités

Malgré toutes ces vicissitudes et une année 2009 annoncée sous de tristes auspices, le marché français 2008 de l’automobile n’est finalement pas le plus mal loti avec ses 2 507 221 immatriculations, comprenant 2 millions de V.P. et 460 000 utilitaires légers. Idem pour les flottes, qui totalisent 955 002 unités (59,5 % de V.P. et 40,5 % de V.U.L.). L’année 2008 a plutôt bien tiré son épingle du jeu grâce aux entreprises, qui réalisent 56,26 % du marché global des véhicules à usage professionnel, loin devant les loueurs de courte durée (25,30 %) et ceux de longue durée (14,10 %). Dans le même temps, les administrations ont totalisé 18 585 unités (1,90 %), un peu à la traîne des artisans et commerçants (2,44 %), qui affichent 23 924 immatriculations, le chiffre le plus en recul de tous par rapport aux résultats de 2007 (– 15,83 %). Quoi qu’il en soit et quoi qu’il advienne, la part des flottes est stable puisqu’il s’agit là d’un marché au renouvellement nécessaire. Il représente aujourd’hui 38 % des immatriculations globales contre 30 % à l’orée des années 2000 et 25 % au début des années 1990. Les flottes tournent aujourd’hui aux alentours de 40 % de parts de marché, pour atteindre les 45 % dans un avenir proche. Et ce, en dehors de tout retournement brutal en matière de fiscalité qui, dès lors que les règles en matière de CO2, de NOx comme de traitement des particules sont désormais connues, ne devraient plus bouleverser ce marché pendant quelques années encore !

MARCHÉ DES V.U.P. PAR RAPPORT
AU MARCHÉ GLOBAL - 12 MOIS 2008
MARCHÉ VÉHICULES À USAGE PRO (V.U.P.) QUANTITÉS POURCENTAGE
• Entreprises (hors LLD) :550 70856,26 %
• Loueurs de courte durée (LCD) :247 71225,30 %
• Loueurs de longue durée (LLD) :138 00114,10 %
• Administrations :18 5851,90 %
• Artisans-commerçants :23 9242,44 %
MARCHÉ V.U.P. TOTAL 12 MOIS 2008 :978 930100 %
MARCHÉ GLOBAL : 2 507 221
Part des V.U.P. dans le marché global :39,04 %
Le marché des V.U.P. (véhicules à usage professionnel), aux alentours de 39,5 % en parts de marché, baisse également en volume (– 1,49 %).

Mots clefs associés à cet article : Marché Flottes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER