Marché des V.U.P. : 03 mois 2008

Publié le par

Après un démarrage chaotique de l’année automobile, février puis mars ont permis de stabiliser le marché. Le 1er trimestre affiche ainsi un résultat positif tant sur les flottes (+0,57 %) qu’au global (1,31 %).

Décidément le marché français de l’automobile est vraiment régulé selon le principe des vases communiquant. Quand les particuliers acquièrent des voitures neuves, c’est bien souvent qu’ils sont dans l’obligation de renouveler leur vieille voiture (8,5 ans…) ou encore parce qu’ils ne disposent plus d’un véhicule ou surtout du même véhicule fourni par leur employeur. Dans ce cas, les ventes flottes, même si elles poursuivent leur inexorable progression, le font dans de moindres proportions. Et, a contrario, lorsque le marché des particuliers se rétracte, les ventes flottes progressent plus fortement, aidées en cela de manière plus moins importante et artificielle par le canal facile et “historique” de la location de courte durée (LCD).

Des VP flottes en très légère baisse et des VUL toujours en renouvellement

Après la surprise et les aléas de la mise en place du système de bonus-malus qui ont fortement entaché les résultats du mois de janvier, le marché s’est repris avec un regain des français pour l’acquisition de voitures particulières (+9,44 %). Au niveau des flottes, c’est beaucoup plus dur (-0,50 %) puisque les entreprises (-1,84 %) comme les loueurs (LCD et LLD) régressent (-3,79 %).
Seules les administrations poursuivent le creusement de notre déficit national (+234,7 % sur les VP et +210,4 % sur les VUL) alors que les artisans et commerçants sont toujours au régime sec : -8,81 % sur les VP et -18,41 % sur les utilitaires légers. Attentistes, les flottes peaufinent ainsi leurs appels d’offres présents comme à venir et il va falloir que constructeurs et loueurs sachent lâcher un peu de lest, s’ils veulent maintenir les volumes.

Premier trimestre encourageant…

Nous l’avons vu, le solde du 1er trimestre sur le marché de l’automobile est positif (+1,31 %). Un chiffre peu élevé qui n’est que le reflet des mauvais résultats de janvier (-5,4 %), ceux bien meilleurs de février (+9,8 %) et ceux très moyens de mars (+0,58 %). Du côté des flottes c’est au global, encore plus étale avec un premier trimestre à +0,57 % seulement et même des VP en très léger recul (-0,50 %) tandis que les utilitaires sont toujours en phase de renouvellement (+2,23 %) sur ce segment de marché.
Ce résultat plus que moyen s’explique notamment par un marché flottes en régression sur le seul mois de mars (-1,94 %), un chiffre réparti entre un très mauvais -7,17 % sur les VP qui s’oppose au bon +7,11 % des VUL flottes. Quant au premier quadrimestre, il rend plutôt optimiste (+4,7 %) puisque les premiers chiffres obtenus sur le seul mois d’avril affichent une très bon +14,4 %. Bonus-malus digéré, le marché des particuliers est reparti à la hausse ce qui devrait logiquement ralentir l’évolution constaté du marché des flottes.

MARCHÉ DES V.U.P PAR RAPPORT
AU MARCHÉ GLOBAL - 03 MOIS 2008 / 2007
MARCHÉ VÉHICULES À USAGE PRO (V.U.P) QUANTITÉS POURCENTAGE
• Entreprises (hors LLD) : 140 432 53,76%
• Loueurs de courte durée (LCD) : 74 380 28,47%
• Loueurs de longue durée (LLD) : 32 530 12,45%
• Administrations : 7 638 2,92%
• Artisans-Commerçants : 6 240 2,39%
MARCHÉ V.U.P TOTAL : 261 220 100,00%
MARCHÉ GLOBAL : 645 608 -
Part des V.U.P dans le marché global : 40,46%
Le marché des VUP (véhicules à usage professionnel) se maintient aux alentours des 41 % de pénétration malgré le toujours mauvais score des artisans et commerçants (-12,21 %) et la remontée des ventes à particuliers (+8,85 %).

Mots clefs associés à cet article : Marché Flottes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER