Marché automobile européen : – 4,8 %

Publié le par

Les premiers chiffres sur le marché de l’automobile sont tombés… au même titre d’ailleurs que le marché, puisque l’Europe automobile des 27 affiche un repli de l’ordre de 4,8 %. Parmi les pays les plus touchés, on trouve : la Grèce (– 35 %), la Hongrie (– 29,3 %), puis la Slovaquie (– 26,6 %), l’Allemagne (– 25,2 %), l’Italie (– 8,2 %), Chypre (– 7,6 %) et la France (– 1 % à fin novembre 2010).
Maintenant, les pays qui s’en sortent le mieux : l’Irlande (+ 54 %), l’Islande (+ 42 %), puis le Portugal (+ 38 %), le Danemark (+ 36,5 %), la Suède (+ 34 %), les Pays-Bas (+ 25 %), la Finlande (+ 22,2 %), la Belgique (+ 15,4 %), etc.
Si l’on s’en tient à présent aux groupes et/ou aux marques d’automobiles, Volkswagen est toujours n° 1 des ventes européennes, mais en retrait (– 6,3 %), devant Renault (+ 5,5 %), Ford (– 12,2 %), Opel-Vauxhall (– 7,5 %), Peugeot (+ 1,7 %) Citroën (– 2,9 %), Fiat (– 18,2 %), BMW (+ 6,3 %), Mercedes (+ 0,5 %) et Audi (+ 1 %). Du côté des “best-sellers”, la Volkswagen Golf demeure la voiture la plus vendue en Europe, mais en baisse de volume (– 14 %), devant sa petite sœur la Polo, qui elle progresse (+ 27,4 %). La Ford Fiesta arrive en troisième position (13,3 %) devant les Renault Clio (+ 9,3 %) et Peugeot 207 (– 16,9 %), l’Opel-Vauxhall Corsa (– 11,7 %), la Ford Focus qui va être renouvelée (– 14,5 %), l’Opel Astra (+ 5,8 %) et la Citroën C3 II, qui fait un carton (+ 37,8 %).

Mots clefs associés à cet article : Marché Europe

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter