Marché automobile : des ventes de diesel en baisse et des émissions de CO2 en hausse

Publié le par

L’édition 2018 de l’étude Évolution du marché de l’Ademe souligne la diminution de la part de marché des véhicules diesel au profit de l’essence et des autres alternatives, mais également la hausse de la moyenne des émissions de CO2.

La moyenne des émissions de CO2 a baissé de 38 g/km depuis 2009.
La moyenne des émissions de CO2 a baissé de 38 g/km depuis 2009.

Alors que le Mondial de l’auto bat son plein, l’Ademe publie son étude annuelle : Évolution du marché, caractéristiques environnementales et techniques, véhicules particuliers neufs vendus en France, portant sur l’année 2017. Ce n’est plus une surprise, la part des ventes de diesel a diminué l’année dernière alors que le marché a connu une hausse de 5,7 % de ses volumes. Sur les 2,304 millions de véhicules particuliers immatriculés, 1,085 million étaient des diesels contre 1,098 million des essence.

Malgré la belle performance des ventes d’électriques (+ 26,6 %, 27 636 ventes) et des hybrides rechargeables (+ 81 %, 13 458 ventes) ou non (+ 50 %, 76 533 ventes), la moyenne des émissions de CO2 des véhicules vendus a augmenté. En 2017 elle s’élevait à 111 g/km contre 110 g/km en 2016. Une hausse très contenue qui s’explique par les émissions de gaz carbonique plus élevées pour les véhicules essence et l’engouement pour les SUV. Mais l’Ademe nuance en rappelant que, depuis la mise en place du bonus-malus en 2009, ces émissions ont baissé de 38 grammes.

Lien vers l’étude (site Ademe).

Mots clefs associés à cet article : Pollution, Ademe

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER