Marché Europe : le diesel surpassé par l’électrifié

Publié le par

C’est une première ! En septembre 2020, les immatriculations européennes de véhicules électrifiés ont dépassé celles du diesel selon les chiffres de Jato Dynamics. La preuve que le verdissement du parc automobile de l’UE est entamé et bien consommé.

Si l'électrifié dépasse le diesel, l'essence reste l'énergie dominante sur le marché UE. © CHUTTERSNAP/Unsplash
Si l'électrifié dépasse le diesel, l'essence reste l'énergie dominante sur le marché UE. © CHUTTERSNAP/Unsplash

Le diesel ne fait plus recette, c’est un fait avéré et révélé par les données de Jato. Alors qu’il y a exactement dix ans, les voitures carburant à cette énergie thermique représentaient 50 % des immatriculations, sa part de marché vient de tomber à un niveau record de 24,8 % en septembre 2020. Il faut dire que le diesel est largement décrié par les pouvoirs publics depuis plusieurs années pour sa dimension polluante. Par conséquent, le désamour des acheteurs des 27 marchés d’Europe pour le diesel profite à l’essence – enregistrant 47 % de part de marché – mais aussi et surtout aux véhicules électrifiés.

En une décennie, ce segment « branché » (comprenant les véhicules 100% électriques, les hybrides rechargeables, et les hybrides 48V) est en effet passé d’une part de marché inférieure à 1 % à un quart des ventes, passant devant le diesel, ancien acteur dominant du mix énergétique. Septembre 2020 constitue même un mois historique puisque pour la toute première fois les VE franchissent la barre des 300 000 unités mensuelles (327 800 précisément). Alors que, globalement, le marché automobile européen a affiché une croissance timide de 1,2% en septembre, avec près de 1,3 million de voitures particulières neuves, la demande de voitures électrifiées a augmenté de 139 % ! Une prouesse sachant que les deux représentants thermiques accusaient, eux, des baisses à deux chiffres par rapport à septembre 2019.

Volkswagen et Toyota soutiennent la révolution électrique

En regardant dans le détail les constructeurs les plus porteurs de cette nouvelle électromobilité, Jato constate que le groupe Volkswagen a été le plus grand gagnant du mois. L’entité allemande est en effet parvenue à faire oublier l’affaire du Dieselgate grâce à la commercialisation de ses nouveaux véhicules électriques parmi lesquels la Volkswagen ID.3, qui a connu un démarrage impressionnant. Au total, la marque a enregistré 40 300 ventes de véhicules électrifiés en Europe, devenant ainsi le deuxième plus grand vendeur de VE derrière Toyota.

Le constructeur japonais continue en effet de régner sur le segment hybride et plus particulièrement l’hybridation légère. Celle-ci apparaît comme particulièrement apprécié des acheteurs puisqu’elle représente 53% du total des immatriculations de VE et une évolution remarquable de 124 %. Quant au marché des voitures 100 % électriques, le top 10 se voit mené par le Britannique Tesla et sa Model 3 (15 702 unités), cependant talonné de près par la Française Zoe de Renault (11 023 mise en circulation en septembre 2020). Enfin, Mercedes-Benz s’inscrit comme le leader du segment des hybrides rechargeables avec 22% de part de marché, suivi par Volvo et BMW en embuscade.

Mots clefs associés à cet article : Diesel, Véhicule électrique, Véhicule hybride, Marché VP, Marché Europe, Véhicule hybride rechargeable

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER