Marché Europe : des ventes de VUL toujours en recul

Publié le par

Les ventes de véhicules utilitaires légers peinent à repartir en Europe selon les dernières statistiques publiées par l’Association des constructeurs européens d’automobiles.

Depuis le début de l'année 2020, le marché européen des VUL est en recul de 31,8 % par rapport à l'an dernier. (image d'illustration © DR)
Depuis le début de l'année 2020, le marché européen des VUL est en recul de 31,8 % par rapport à l'an dernier. (image d'illustration © DR)

Le marché européen des VUL reste dans le rouge au mois de juin. Le mois dernier, les immatriculations de fourgonnettes et de fourgons de moins de 3,5 t ont régressé de 10,4 % en Europe. Entre le 1er et le 30 juin, seuls 142 799 VUL ont été immatriculés, indique l’ACEA dans son rapport mensuel. « Il s’agit cependant d’une amélioration notable par rapport à la forte baisse de 41,3 % enregistrée en mai », commente l’association.

Tous les pays ne sont pas égaux

La lecture de ce baromètre apprend que la France « a contribué de manière significative au marché avec l’apport de 51 859 véhicules immatriculés. De fait, le marché français a connu, en juin 2020, une croissance de 7,8 % » par rapport au même mois l’an passé. Cette timide reprise du marché VUL a également été observée en Belgique (+ 8,4 %), en Roumanie (+ 6,4 %) et au Luxembourg (+ 3,1 %).

Inversement, les immatriculations de véhicules utilitaires légers restent à la peine sur d’autres marchés européens. C’est notamment le cas en Espagne (– 19,8 %), en Allemagne (– 17,7 %) et en Italie (– 5,3 %).

Globalement, depuis le début de l’année 2020, le marché européen des VUL est en recul de 31,8 % par rapport à l’an dernier.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule utilitaire léger (VUL), Marché VUL, Marché Europe

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter