Ma Cycloentreprise gagne du terrain

Publié le par

Après une phase pilote réussie, le programme CEE (Certificats d’économie d’énergie) visant à promouvoir la cyclomobilité professionnelle sera dorénavant envisagé sur l’ensemble du territoire national. Une extension qui accompagnera l’attrait croissant du vélotaf.

© Ma Cycloentreprise
© Ma Cycloentreprise

Le sujet de la mobilité des salariés est un enjeu de société depuis déjà plusieurs années. Toutefois, avec l’avènement de la loi LOM et son forfait mobilité, le plan vélo du gouvernement et la crise sanitaire qui a eu un impact néfaste sur le nombre de trajets domicile-travail en transport en commun, cette problématique a gagné en intérêt et les collaborateurs sont de plus en plus enclins à adopter des mobilités douces, en particulier le vélo. Un mode de transport qui est au cœur du programme CEE Ma Cycloentreprise, récompensé au prix Talents du Vélo 2020.

Neuf nouvelles implantations

Démarrée en juin dernier, l’initiative de Ma Cycloentreprise répondait à un appel à projets du Ministère de la Transition écologique et solidaire, lancé en 2019 et dont le but était de « développer la logistique et la mobilité économes en énergies fossiles ». Née des expertises croisées des associations Les Boîtes à Vélo et Adie (pour le droit à l’initiative économique), Ma Cycloentreprise a bénéficié du soutien d’Eni Gas & Power France pour être expérimentée dans huit villes de France – Bordeaux, Lyon, Lille, Nantes ou encore Paris. Ayant su accompagner la formation au vélotaf de 190 entrepreneurs (ou en phase de création d’entreprise), le programme continuera donc de s’étendre à d’autres régions. Neuf villes supplémentaires seront ainsi couvertes en 2021 – Toulouse, Marseille, Grenoble, Orléans, Tours, Montpellier, Massy, Rouen et Strasbourg. Un déploiement dans les départements d’outre-mer est également prévu pour 2022.

JPEG - 42 ko

En plus de délivrer une quinzaine de formations tous les mois, Ma Cycloentreprise aide aussi ses bénéficiaires à concrétiser, techniquement et financièrement, leurs projets de mobilité professionnelle centrée sur la petite reine. Enfin, au premier trimestre 2021, Ma Cycloentreprise amorcera son propre appel à projets pour accompagner la création de « lieux-ressources » (comprenant le stockage, la maintenance à vélo, etc.) qui permettront une mutualisation des fonctions pour les adeptes du vélotaf. Les inscriptions au programme sont dès à présent ouvertes et accessibles sur www.macycloentreprise.fr.

Mots clefs associés à cet article : Flotte, Vélo, Entreprises, Loi d’orientation des mobilités (LOM), Trajets domicile-travail, Mobilités

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter