Louer un véhicule coûtera plus cher cet été

Publié le par

Selon une étude du comparateur Carigami, louer un véhicule en France au cours de la saison estivale coûtera en moyenne 35 % de plus qu’en 2019.

(image d'illustration © Obi Onyeador / Unsplash / CC)
(image d'illustration © Obi Onyeador / Unsplash / CC)

Comme l’an passé, les Français sont fortement incités par l’exécutif à passer leurs congés d’été dans l’Hexagone. Outre la proposition de (re)voir du pays après de longues semaines de confinement, l’idée est de faire preuve – une nouvelle fois – de solidarité en soutenant les secteurs de l’hôtellerie-restauration et des loisirs, très durement impactés par les conséquences de la pandémie de Covid-19. Collectivités locales et voyagistes ont fait preuve d’ingéniosité pour retenir les vacanciers en France : offres spécifiques, « tickets tourisme », bons de réduction, etc.

Du côté des loueurs de courte durée (type Hertz, Avis, Rent-a-Car, Sixt, ...), dont l’activité est également malmenée depuis plus d’un an, la relance est enfin là : depuis le déconfinement les réservations affluent. Ce qui a pour conséquence… de faire grimper les prix ! Selon une étude menée par le comparateur Carigami, une semaine de location coûtera, en moyenne, 352 euros cet été. Soit une facture en hausse de 35 % par rapport à l’été 2019, dernière saison estivale « normale ».

Jusqu’à 87 % d’augmentation en Corse

Ce phénomène s’explique par plusieurs facteurs : la loi de l’offre et de la demande premièrement. On l’a vu : les besoins en véhicules sont particulièrement forts depuis début mai. Or, le nombre de véhicules disponibles est limité. En effet, les parcs des loueurs ont été réduits afin de résister à la crise (environ 40 % de véhicules en moins) et le renouvellement des véhicules a pris du retard en raison de délais de livraisons allongés par les constructeurs qui font face à une pénurie de semi-conducteurs.

JPEG - 80.1 ko

Ainsi, par rapport à l’été 2019, les tarifs pratiqués ont parfois bondi… de 87 % ! C’est notamment le cas en Corse, du côté de Figari, où une semaine de location est en moyenne facturée 370 euros cette année. À Biarritz, les prix ont grimpé de 81 % (464 euros) tandis qu’à Nice, la hausse constatée par Carigami est de 74 % (416 euros la semaine).

Inversement, quelques grandes métropoles voient leurs tarifs demeurer relativement abordables pour la saison. Ainsi, à Lille, rouler en citadine pendant sept jours est facturé 259 euros (+ 9%), à Toulouse, la même prestation est tarifée 295 euros (+ 6%) tandis qu’à Toulon, l’addition atteint 300 euros (+ 6%).

JPEG - 84.6 ko

Mots clefs associés à cet article : Location de courte durée (LCD)

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter