Livraison du dernier kilomètre : VU + vélos + piétons, la solution idéale ?

Publié le par

À Londres, Ford Smart Mobility a mené une nouvelle expérimentation autour de la livraison du dernier kilomètre. Il en ressort que la combinaison de différents types de transports serait la solution idéale.

Livraison du dernier kilomètre : VU + vélos + piétons, la solution idéale ?

Réglementation contre la mauvaise qualité de l’air, densité du trafic, retard dans les tournées… la livraison du dernier kilomètre fait face à de nombreux défis tant pour l’environnement que le bilan économique des entreprises. Ajoutez à cela que d’ici 10 ans, la part du e-commerce devrait exploser pour doubler le nombre de colis livrés* par des véhicules utilitaires, il apparaît indispensable de trouver rapidement des solutions pérennes. C’est en ce sens que Ford Smart Mobility, filiale du constructeur éponyme, a mené une nouvelle expérimentation.

« Dans la mégapole de Londres, cela représente jusqu’à 300 000 véhicules qui circulent chaque jour dans la capitale, soit 9 millions d’heures passées sur les routes chaque année. Le challenge est donc de trouver une solution plus efficiente pour les fourgons de livraison sur les routes, qui soit bénéfique à la fois pour les entreprises, pour le consommateur et pour l’environnement », commente Ford.

Combiner le véhicule utilitaire, au vélo et à la marché à pied

Et cela ne consiste pas à augmenter le nombre de véhicules utilitaires sur les routes mais à mieux exploiter le réseau existant, en combinant plusieurs modes de transports. « Nous avons remarqué que dans certaines zones, les livreurs cyclistes et les piétons peuvent être beaucoup plus efficaces que nos chauffeurs avec leurs utilitaires, a déclaré Tom Thomson directeur de projet chez Ford Mobility. L’idée est de faire rouler les plus gros véhicules, comme les fourgons de livraison, sur les grands axes qui ne sont pas en proie aux embouteillages. Mais pour ce fameux ’dernier kilomètre’ dans les cœurs de ville, où les embouteillages et les problèmes de parkings sont légion, il est plus logique d’adapter la livraison à des moyens de transports plus agiles, comme le vélo ou les piétons ».

Une plateforme logistique pour coordonner les acteurs de la livraison

Pour coordonner les acteurs de ce projet, Ford a mis au point une plateforme logistique dans le cloud. Mode Link a pour rôle la prise en charge du processus de livraison en identifiant les lieux où les chauffeurs d’utilitaires peuvent rencontrer les coursiers à pied ou à vélo afin d’effectuer la livraison du dernier kilomètre. L’algorithme prend en compte une multitude de renseignements en temps réel (embouteillages, travaux…) afin de d’adapter et d’optimiser le parcours.

« Ce système pourrait améliorer l’expérience client en offrant de meilleures plages horaires de livraison, en réduisant les coûts ainsi que le délai de livraison. Cela permet également aux chauffeurs de retourner plus rapidement au dépôt pour récupérer davantage de colis à livrer. En outre, cela pourrait contribuer à améliorer la qualité de l’air et participer à la réduction de la circulation dans les grandes villes », conclut Ford qui réfléchit à élargir les tests de ce système de livraison optimisée à d’autres villes.

*Étude McKinsey&Company, Sept. 2016 : Parcel Delivery : The future of last mile

Mots clefs associés à cet article : Ford, Pollution, Embouteillages, Livraisons, Utilitaire

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter