Limitation à 80 km/h : pour combien de temps ?

Publié le par

Alors que la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires entrera en vigueur dans quarante-huit heures, le 1er juillet 2018, l’association 40 millions d’automobilistes continue de s’opposer à cette mesure en créant un comité indépendant d’évaluation.

C’est une mesure qui est loin de faire l’unanimité. Le passage à la limitation à 80 km/h au lieu de 90 sur les routes secondaires sera effectif le dimanche 1er juillet. Mais certains acteurs comme 40 millions d’automobilistes ne baissent pas les bras. L’association a créé un comité indépendant d’évaluation des 80 km/h.

Composé d’associations d’usagers de la route, d’associations de victimes d’accidents de la route et d’experts en sécurité routière, ce comité doit « évaluer la pertinence de la mesure pour la réduction du nombre et de la gravité des accidents de la route ». En effet, selon l’association, la mise en place des 80 km/h est bien une expérimentation qui a lieu du 1er juillet 2018 au 30 juin 2020. À la fin de cette période, un rendez-vous doit être fixé pour déterminer si « la mesure aura effectivement permis de réduire l’accidentalité et la mortalité routière et si elle doit, en conséquence, être adoptée définitivement ou abandonnée ». C’est dans ce but que l’association a créé ce comité.

Dialogue pédagogique avec les automobilistes dans les premiers temps

Mais pour le Comité interministériel de la sécurité routière, l’abaissement de la vitesse de circulation sur les routes à double sens sans séparateur central a déjà prouvé son utilité. La Sécurité routière veut sauver entre 300 et 400 vies par an. « Cela ne fait aucun doute que cette mesure va fonctionner. Un lien mathématique existe entre la baisse des vitesses moyennes pratiquées et la baisse des morts » a assuré Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière sur l’antenne de France Info, ce vendredi 29 juin.

Concernant l’instauration d’une certaine tolérance au niveau des PV au début de la mise en place de cette mesure, Emmanuel Barbe a précisé que ce ne serait pas le cas pour les radars, mais que les forces de l’ordre « auraient un dialogue pédagogique dans les premiers temps » .

Mots clefs associés à cet article : Sécurité routière

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER