Les voitures thermiques ne seront plus vendues après 2040

Publié le par

L’Assemblée nationale adopté un article du projet de loi d’orientation des mobilités mettant fin à la vente des véhicules thermiques (carburant à l’essence ou au gazole) en France à l’horizon 2040.

La France vise un objectif de neutralité carbone pour 2050.
La France vise un objectif de neutralité carbone pour 2050.

Les jours des véhicules thermiques en France sont comptés. Les députés ont adopté mardi 11 juin un article du projet de loi d’orientation des mobilités (LOM) visant à « stopper la vente de voitures à énergies fossiles carbonées d’ici à 2040 », en prévision d’atteindre l’objectif de « neutralité carbone des transports terrestres d’ici à 2050 ».

« C’est une étape historique que nous venons de franchir en fixant dans la loi l’objectif défini dans le Plan climat en 2017, conformément à l’Accord de Paris. La France est au rendez-vous de l’urgence du défi climatique, et notre majorité marque sa détermination à engager de manière ambitieuse et crédible nos transports sur la voie de la mobilité propre », a indiqué Élisabeth Borne après l’adoption de cet article.

Les moyens de basculer vers une mobilité propre

La ministre des Transports a en outre rappelé que, pour atteindre cet objectif, la LOM donnerait aux conducteurs les moyens de basculer vers des modes de transport alternatifs ou moins émetteurs.

Pour ce faire, il est notamment prévu dans ce texte de multiplier par cinq d’ici à 2022 le nombre de points de charge publics pour les véhicules électriques, d’amorcer la transition énergétique du parc automobile professionnel en fixant des quotas de véhicules propres à intégrer chaque année dans les flottes ou encore d’apporter davantage de soutien à l’acquisition des véhicules propres « avec le bonus pour les voitures électriques et hydrogène ».

Mots clefs associés à cet article : Loi d’orientation des mobilités (LOM)

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter