Les voitures mortes se ramassent à la pelle

Publié le par

Ces derniers mois, les trois marques françaises ont décidé de stopper prématurément la production d’un de leurs modèles. Chez Renault, c’est la grande Vel Satis qui ne sera plus construite. Après une carrière médiocre, celle qui abordait le haut de gamme de manière décalée n’a pas fait recette. La voiture n’était d’ailleurs plus fabriquée qu’à quelques exemplaires par jour. Une remplaçante est pourtant programmée. Il s’agirait d’un modèle coréen de chez Samsung, l’une des marques du groupe Renault. PSA annonce aussi son lot d’arrêts brutaux.

JPEG - 35.9 ko
Il s’agit pour Peugeot de la 1007, curieux et onéreux véhicule citadin à portes coulissantes qui n’a pas trouvé son public, et pour Citroën de la C2. À l’issue d’une courte carrière, cette dernière s’apprête à laisser la place aux nouvelles C3 et DS3, qui devraient être produites, comme elle, à Poissy. Trois arrêts, trois échecs plus ou moins flagrants. Une chose est sûre, l’originalité dont faisaient preuve la 1007 et la Vel Satis n’a pas payé.

Mots clefs associés à cet article : Citroen, Peugeot, Renault

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter