Les ventes de véhicules électriques augmentent de 44 % au premier trimestre

Publié le par

Avec des immatriculations en hausse de 44 % au premier trimestre, le marché du véhicule électrique particulier semble enfin bénéficier d’un effet d’offre.

Les premières livraisons de l'Audi e-tron le placent devant les Tesla Model X et Jaguar I-Pace.
Les premières livraisons de l'Audi e-tron le placent devant les Tesla Model X et Jaguar I-Pace.

Dans un contexte de marché automobile moribond – les immatriculations sont en baisse de 2,3 % au premier trimestre –, les ventes de véhicules électriques continuent de progresser. Depuis le début de l’année, 10 552 véhicules particuliers électriques ont été immatriculés. Un chiffre qui reste faible eu égard à la totalité des ventes en France mais qui progresse de 44 % par rapport au premier trimestre 2018. Les bons résultats du mois de mars (4 614 immatriculations, en augmentation de 13 %) entretiennent la dynamique de croissance entamée depuis le début de l’année.

« Au premier trimestre 2019, les immatriculations de voitures particulières électriques ont augmenté de 44 % avec 10 500 livraisons effectuées, dont plus de 4 600 rien qu’en mars. Un niveau inégalé ! Surtout, près de 40 % des véhicules immatriculés en mars concernent de nouveaux modèles lancés sur le marché. Cela confirme la nécessité d’élargir la gamme de véhicules pour permettre au plus grand nombre de passer à la mobilité électrique » commente Cécile Goubet, secrétaire générale de l’Avere France.

La Tesla Model 3 talonne la reine Zoe

Les nouveautés sont effectivement bien représentées dans le classement des ventes. Apparue sur notre marché en février, la Tesla Model 3 conforte en mars sa position de challenger de la Renault Zoe. Elle s’immatricule en mars à 1 153 unités, plus très loin de la citadine au losange, qui s’écoule à 1 536 unités (hors versions véhicule de société). Un beau succès pour celle qui s’est fait attendre et qui surpasse en immatriculations des berlines familiales thermiques bien installées comme la BMW Série 3 ou l’Audi A4 (hors déclinaisons break). Dans une moindre mesure, les Kia eNiro (299 immatriculations en mars), Hyundai Kona électrique (141 ex.) et Audi e-tron (140 ex.) participent elles aussi aux bons résultats de ce premier trimestre.

L’effet d’augmentation du marché grâce à la multiplication de l’offre est d’autant plus crédible que sur le marché des VUL électriques, où les nouveautés sont encore rares, les ventes ont stagné à 1 977 immatriculations (1 957 au premier trimestre 2018). Du côté des hybrides rechargeables, les volumes augmentent de 20 % pour titiller les 4 000 immatriculations. La dynamique est encore plus impressionnante concernant les deux-roues électriques puisque, à 3 721 immatriculations, l’augmentation atteint 138 %.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Véhicule hybride rechargeable

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER