Marché Europe : les ventes de VE ont doublé en un an

Publié le par

Selon des données publiées par l’ACEA, à l’issue du premier semestre, la part de marché des véhicules 100 % électriques en Europe a été multipliée par deux entre 2020 et 2021. Si des pays s’inscrivent clairement comme des locomotives de la mobilité électrique d’autres semblent à la peine dans la promotion de ce type de motorisation.

(image d'illustration © Hyundai)
(image d'illustration © Hyundai)

L’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA) vient de publier son bilan semestriel des immatriculations européennes par type d’énergie. Dans ce document, il est notamment fait mention de la performance des véhicules électriques dont la part dans le mix total a doublé entre 2020 et 2021. En effet, les véhicules à batteries représentent désormais 7,5 % des immatriculations contre 3,5 % l’an passé à la même période. Dans la même logique, les ventes d’autres véhicules électrifiés de type hybride rechargeable ou hybride simple ont également nettement progressé. Cependant, les véhicules thermiques (essence et diesel) restent encore majoritaires puisqu’ils représentent, en cumulé, 69,5 % du marché.

Concrètement, à fin juin 2021, le mix énergétique européen est le suivant :

  • Essence  : 41,8 %
  • Diesel  : 20,4 %
  • HEV (hybrides) : 19,3 %
  • PHEV (hybrides rechargeables) : 8,4 %
  • EV (électriques) : 7,5 %
  • Autres  : 2,1 %
  • GNV  : 0,5 %

En regardant marchés par marchés, la répartition des énergies varie grandement. Des pays se détachent très nettement pour leur appétence en véhicules électrifiés - c’est le cas de l’Allemagne, de la France, de l’Espagne, de l’Autriche, de l’Irlande, de l’Italie, de la Suède - et ceux qui semblent à la traîne en matière de développement de la mobilité électrique : Hongrie, Lituanie, Roumanie, Slovaquie, Slovénie -.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Marché Europe, ACEA

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter