Les ventes de VN dévastées en Europe en avril 2020

Publié le par

Sous l’effet d’un confinement presque généralisé, le marché européen du véhicule neuf s’est effondré en avril (– 76,3 %). Sur les quatre premiers mois de l’exercice 2020, cela porte le recul à 38,5 %. Irrattrapable, cela va malheureusement de soi.

Aucun constructeur automobile ne sortira indemne de la crise. (DR/Volkswagen)
Aucun constructeur automobile ne sortira indemne de la crise. (DR/Volkswagen)

Selon les données de l’ACEA, les ventes de VN se sont effondrées de 76,3 % en avril 2020 sur le marché européen (EU 27 hors Royaume-Uni). Un recul historique qui s’explique naturellement par le confinement quasi généralisé dans la zone. L’ACEA enregistre 270 682 immatriculations en avril 2020, contre 1,14 million en avril 2019.

Tous les marchés de l’Europe des 27 déplorent des baisses d’immatriculations à deux chiffres, l’Italie et l’Espagne se voyant quasi réduites à néant (respectivement – 97,6 % et – 96,5 %).

Sur le premier quadrimestre de 2020, le recul est de 38,5 % en Europe. Dans le G4, trois marchés ont été divisés par deux ou presque (Italie, Espagne et France), tandis que l’Allemagne limite les dégâts (– 31 %), ce qui s’explique par des mesures moins drastiques.
Tous les résultats par pays et par marques en un clic.

PDF - 321.9 ko

Mots clefs associés à cet article : Marché Europe, Véhicule neuf (VN), Économie, ACEA, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter